Lisahohe – Théo Ananissoh – 2005

LITTERATURE D'AILLEURS DE LEE HAM

L’auteur

Théo Anissoh est un écrivain togolais né en Centrafrique en 1962. Il vit actuellement en Allemagne.

Mon avis

Un crime dans une ville, Lisahohe. Un criminel est rapidement arrêté. Durant tout le roman, c’est le récit du personnage principal qui va interroger ce crime commis quinze ans plus tôt. La ville a changé et les interrogations naissent. Qui est le vrai criminel?

Ce récit est lent. On avance doucement. Les souvenirs se mêlent à la quête de vérité.  Les errements du narrateur, les flash backs ralentissent l’histoire. On se sent ballotté entre les souvenirs et l’enquête. Par contre, on découvre le monde politique et ses coulisses, ses côtés sombres. Cette quête de vérité nous permet de découvrir le narrateur tiraillé entre sa nostalgie et son impression d’être étranger dans sa propre ville. toute l’histoire tourne autour de ce passé brumeux. Il est vrai que l’intrigue est le fil rouge…

Voir l’article original 141 mots de plus

Publicités

Noosphère – Audrey Pleynet – 2017

4ème de couverture

Et s’il suffisait de formuler une question dans son esprit pour en connaître immédiatement la réponse? Acquise par l’humanité du jour au lendemain, cette nouvelle faculté qu’on appelle rapidement Noosphère bouleverse les sociétés: Essor technologique époustouflant, avancées médicales révolutionnaires, effondrement de certains gouvernements corrompus, fin des élites intellectuelles… Au sein du laboratoire du gouvernement français, Inès Amnel tente de percer le mystère de la Noosphère. Malheureusement, s’attaquer à ce phénomène si absolu a des conséquences désastreuses pour le futur de l’humanité. mais, des années plus tard, une anomalie apparaît , qui peut tout remettre en cause. Inès se jure alors de protéger la Noosphère coûte que coûte.

 

Mon avis

J’avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre en lisant ce roman. La surprise a été totale et agréable. A ceux qui ne le savent pas, je ne lis jamais les quatrièmes de couverture, ni les résumés. J’aime maintenir le suspens jusqu’au moment où je me plonge dans un livre. Donc, comme je disais, j’ai été ravie par ce beau roman. J’ai adoré et c’est peu dire. Le sujet est tellement actuel en ce début du 21ème siècle et face à l’essor des nouvelles technologies telles que l’Intelligence artificielle, entre autres.Noosphère

Dès les premières pages, Audrey Pleynet nous transporte dans un monde scientifique en douceur. L’ennui n’est jamais au rendez-vous. Le rythme est très soutenu et on se retrouve embarqué, avec bonheur, dans cette intrigue, sans même s’en rendre compte tant le style est tout en subtilité.

Les questions fusent. Noosphère nous questionne en même temps que Inès. Le monde est-il prêt à recevoir des connaissances d’une telle importance? Ces connaissances peuvent-elles être mises entre toutes les mains? Quelles conséquences pour l’Humanité?

Audrey Pleynet.txtLa plume est légère, naturelle et toute en sensibilité. L’âme humaine est décortiquée et mise à nu, ainsi que la relation humaine. La lecture se fait sans difficultés. Dès la première ligne, l’attention est captivée et l’on a du mal à lâcher ce roman. Eh oui, Messieurs-Dames, Je vous préviens: Noosphère se lit d’une traite. Il n’y a pas de temps mort. Le suspens est présent dès la première ligne et dure jusqu’à la dernière. Le dénouement nous tient en haleine et en refermant Noosphère, on se rend compte qu’on a retenu notre souffle tant la finale était en apothéose. Ce roman est digne des plus grands films d’action américains.

N’hésitez pas. Si vous avez envie de suspens, d’intrigue, de lecture agréable et rythmée, je vous conseille NOOSPHERE. Audrey Pleynet vous fera passer un agréable moment en compagnie d’Inès, Hervé, Matt, Francis et les autres. Vous ne le regretterez pas.

Ma note 18/20

Noosphère – ISBN 9781521884416 – septembre 2017 – Amazon

format Kindle: 2, 99€

Format Broché 14,99€

 

Le traqueur de livres 4 août 2017 Shouna d’Amélie Diack

Un livre envoyé par l’auteur et qui me sort complètement de mon ordinaire. Vous savez quoi ? J’ai apprécié la ballade.
Shouna est un roman qui raconte l’Afrique.
À travers une histoire qui mêle légendes et contes, l’auteur nous plonge dans un continent aussi mystérieux que passionnant.
Shouna est un bébé étrange, il regarde tout ce qui l’entoure avec ravissement et étonnement. Il ne ressemble à aucun autre. Diolor, sa mère le regarde avec tout son amour.
Cet enfant a une destinée.
10845919_875612799145211_3759822341869014136_nPendant Timiss, l’heure des damnés, Diolor quitte sa maison et sort avec l’enfant pour sa première initiation. Elle s’enfonce dans la forêt, guidée par une force tranquille. Elle ne sait pas ce qu’elle va trouver, ni ce qu’elle va voir, mais elle suit le chemin pour elle dans la nuit noire.
Elle fait ce qu’on lui a dit de faire, elle s’exécute.
Alors qu’elle repart seule vers le village une petite chanson résonne dans la forêt et la brousse.
« Je suis le fils du soleil et de la lune »
Cet enfant sera l’équilibre entre le jour et la nuit, entre le monde d’en haut et le monde d’en bas.
Les ténèbres veulent leur roi, elles le réclament. Shouna préfère la lumière, son peuple doit être protégé.
Mais des enfants commencent à disparaître, les gémissements des mères font vibrer les oreilles de Shouna. Il doit les aider, les retrouver et châtier les responsables.
Un beau voyage avec ce livre en forme de contes. Un roman plein de poésie qui permet de découvrir de bien jolie manière un continent aussi beau que gigantesque et puissant.

À dévorer comme les chouquettes, sans modération.

Mangez des chouquettes, lisez et abonnez-vous
https://www.youtube.com/channel/UCYvEI2kBdGyJFANo9f

 

Le cycle de Barcil – Orglin la primitive – Tome 1 Jean – Marc Dopffer

Ma toute première chronique, à la demande de l’auteur que je remercie. Sincèrement ? J’ai adoré. J’ai aimé dès les premières lignes cet ode à la vie.
Cette nouvelle débute lentement, presque timidement. Chaque page augmente d’un cran l’émotion, la surprise, le plaisir. On guerroie avec Onglin. Sans le vouloir, nous devenons son épée, son espoir, sa renaissance
Elle s’ancre dans notre cœur, se nourrit de nos doutes et nous nourrit de sa force. Le tout explose en apothéose et nous laisse pantelants d’un bonheur sans nom.
Orglin la primitive se lit d’une traite. Pas besoin de pause car dès son apparition, elle nous tient dans sa main et fait de nous des pantins émerveillés.
Vous avez compris. Le cycle de Barcil – Orglin la primitive -Tome 1 est une invitation au bonheur, au plaisir. Pas de faux sentiments. Pendant un petit moment, dans votre quotidien tenez compagnie à Orglin et votre vie n’en sera que plus lumineuse. A lire absolument

Chaka, d’après l’oeuvre de Thomas Mofolo (2017) – Jean-François Chanson et Koffi-Roger N’guessan

Aujourd’hui, je vais vous faire voyager dans un genre de la littérature Africaine en plein essor, la bande dessinée. En Afrique comme ailleurs, c’est un moyen d’expression comme les autres qui permet d’aborder des sujets relatifs à la société: histoire du continent, société ou politique.

chansonJe vais vous parler de cette BD qui parle d’un épisode de l’histoire Africaine très connu et reconnu: Chaka, chefs des Zoulous. Elle se réfère au roman de Thomas Mofolo. Pour vous conter cette épopée, deux artistes ont pris la plume et le crayon pour notre plus grand bonheur. Il s’agit de Jean-François Chanson, graphiste et scénariste, et de Koffi-Roger N’guessan, dessinateur.

A travers cette bande dessinée, nous découvrons l’histoire de ce chef qui a réussi à unifier la nation Zouloue. cet homme que tout éloignait du pouvoir, qui finit par devenir le héros, la référence d’une nation toute entière.  Chaka, l’homme dont l’armée ne se déplaçait qu’en pleine nuit et en courant. La légende dit que rien que le bruit de leur course nocturne donnait des cauchemars à ses ennemis, les affolait et les forçait à se rendre. Cette grande armée va se mesurer aux Anglais qui commencent à s’installer en Afrique du sud.

Les dessins sont superbes et les dialogues enrichissants. J’ai retrouvé mon âme d’enfantguessan-portrait et d’historienne en herbe en parcourant cette bande dessinée. Pourtant, comme beaucoup de personnes, je connais l’histoire de Chaka par cœur. Ce qui ne m’a pas empêchée  de me délecter.

Alors, je vous propose à vous aussi de retrouver votre âme d’enfant. Découvrez ce grand homme qui fit trembler bien des puissants. Régalez-vous! Amateurs de BD ou non, vous vous amuserez à découvrir un pan de l’histoire Sud africaine, dépeinte par deux grands artistes.

A consommer sans modération.