Miss Minchin ou l’histoire de la princesse Sara – Eric Le Parc – 2018

Quatrième de couverture

Réécrire de manière personnelle et novatrice un grand classique de la littérature jeunesse du XIXème siècle, il fallait le faire. C’est là le pari audacieux d’Eric Le Parc, qui revisite sous un angle différent « une petite princesse » chef d’oeuvre intemporel de Francess H. Burnett mille fois traduit et adapté. Beaucoup connaissent déjà l’histoire de Sara Crewe jeune demoiselle née aux Indes que son père tant aimé, un richissime gentleman anglais, place le cœur lourd dans un pensionnat huppé de Londres. Et là, dans ce lieu presque étrange, les choses finissent par prendre un tour plus sombre…Avant que la « magie » n’opère.

Ce roman, plutôt réservé à un lectorat adulte, explore les coulisses de cette histoire du point de vue de Miss Minchin, la directrice du pensionnat. Il brosse sans concessions les dessous d’un établissement pour jeunes filles de l’époque victorienne où sous le vernis des conventions sociales, se dévoilent tous les mensonges d’un univers obsédé par le paraître, le pouvoir et l’argent… La sévère Miss Minchin de l’oeuvre originale s’y dévoile comme une femme complexe et tourmentée et finalement … humaine… Elle est là avec son histoire, ses rêves, ses sentiments, ses doutes et ses obsessions… C’est une femme que la vie a malmené et qui, à force de travail est parvenue à se hisser seule, envers et contre tout… A une place où elle n’est que trop consciente d’avoir un rôle à jouer.

Mon avis

Qui n’a pas regardé Princesse Sara à la télévision? Cette petit fille de bonne famille qui subissait tous les coups de sort et s’en sortait toujours avec humilité et dignité? La même histoire du point de vue de la directrice est intéressant. Une jeune femme de la bourgeoisie, sans le sou et obligée de travailler. Telle est Miss Minchin.

Dans un français digne du 19ème siècle, nous allons à la rencontre d’une femme méconnue, mal aimée. Une femme qui présente souvent une assurance qu’elle est loin d’éprouver. Une femme de volonté. De mystères. De secrets. Miss Minchin ou l’histoire de la petite Sara nous fait découvrir le revers de la médaille. L’autre version de l’histoire. Version qui nous laisse interrogatifs. Intrigués.

L’écriture est fluide et riche et le vocabulaire se calque bien sur l’époque du roman (surtout dans les dialogues). Ce vocabulaire n’empêche pas la lecture. Il ne nous fait pas buter sur les mots. Au contraire, on s’en gargarise. La lecture se fait agréablement. On se surprend même à sourire. Miss Minchin ou l’histoire de la petite princesse Sara est un roman qui nous fait entrer de plein pieds dans les pensées de Miss Minchin. Dans sa vie aussi. Un régal.

Ma note 16/20

9782378770556    Ed. Le lys bleu     201 p.    19,80€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s