Du croissant pur beurr…ette! – Yamina Mazzouz – 2018

Quatrième de couverture

Le lecteur retrouve avec plaisir Norah, la jeune maghrébine expatriée en Angleterre dans une famille aristocratique où elle a résolu une intrigue policière. Norah revient en France pour tenter de renouer avec son père qui n’a jamais accepté son départ du cocon familial. Alors que ces retrouvailles ne prennent pas le chemin souhaité, Mariame, son amie d’enfance, lui demande son aide pour récupérer une mystérieuse montre tombée entre les mains d’un séduisant gigolo. Norah n’hésite pas une seconde et plonge dans une nouvelle aventure policière. Saura t-elle conjuguer rapprochement familial avec résolution de l’intrigue et… amour?

Mon avis

Des années ont passé et Norah bien qu’ayant évolué socialement, est toujours la même: généreuse, pleine de vie, curieuse comme il n’est pas permis. D’une fraiche innocence. Cependant, tout n’est pas si simple. La vie a suivi son cours et les plaies sont toujours ouvertes. Il va falloir à Norah de la force. Beaucoup de courage. Dès les premiers mots, le ton est donné. Et le mystère plane. Une histoire bizarre. Abracadabrante. Comment concilier enquête et retrouvailles familiales? Norah percera t-elle un nouveau mystère et aidera t-elle son amie? Et l’amour dans tout çà?

Yamina Mazzouz, de nouveau, nous régale. Les péripéties s’enchaînent et le mystère reste entier jusqu’au bout. C’est avec bonheur et curiosité que nous tournons les pages et que nous accompagnons Norah et Mariame dans cette nouvelle aventure. L’humour est aussi au rendez-vous. Cet humour so british! Nous plongeons avec délice dans cette course au trésor sans carte et à plus d’une inconnue. Les personnages finement esquissés nous aident dans cette quête  avec leur profil parfois particulier. Les situations, rocambolesques pour certaines, font avancer cette recherche au plus profond de l’intimité humaine. Au plus profond de l’âme humaine et de ses mauvais travers. Cette recherche est-elle celle des liens perdus? Du bonheur inaccessible? Du temps perdu à la recherche de sa conscience? Que ne fait-on pas par amour?

Une simple recherche. Finalement pas aussi simple qu’elle le paraît, emmène Norah dans un monde qu’elle côtoie sans s’y fondre réellement. Une recherche qui la mène vers son destin. Le destin de sa famille. Le destin de son amour. Une réconciliation est-elle encore possible? Jusqu’au bout Du croissant pur beurr…ette nous emporte dans un monde. Le monde de Norah. Pour notre plus grand plaisir. Les mots s’alignent, s’ajustent, se fondent pour une lecture aisée. Addictive. Une hâte s’installe. Celle de connaître les suites des aventures de Norah, notre détective en herbe franco-britannique. Cette lecture rassure. Yamina Mazzouz a bien sa place dans le roman policier tout comme Agatha Christie, PD James ou Elisabeth George, ces grandes dames du Policier. Un bel avenir.

Ma note 18/20

9791031004297 Ed. Les Presses Littéraires Coll. Crimes et châtiments   306p. 13€

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s