Le dernier roman – Antony Altman & Catherine Lang – 2018

Quatrième de couverture

« Le principe est on ne peut plus simple: douze auteurs contraints dans l’espace ont quatre vingt-seize heures pour écrire le prochain best seller. Qui sera le vainqueur? Les présélections font rage, des milliers de candidats venant d’horizons différents postulent pour être élus par le jury de Christophe Nigel, le représentant français de la multinationale. Ces douze auteurs vont vivre une expérience unique. Ils vont devenir créateurs d’une histoire, mais cette histoire, vous pourrez y participer car c’est vous lecteurs qui, à tous moments, pourrez la promouvoir. Comment? Nous y reviendrons plus longuement dans la soirée, mais sachez d’ores et déjà que la technologie d’Antiope n’a pas fini de vous surprendre. »

Mon avis

dernier romanParticiper à un concours d’écriture qui permettrait de mettre en lumière ses romans et son style. Quel est l’écrivain qui n’en a jamais rêvé? Un sujet très actuel, à une période où l’autoédition sur les plateformes revêt une importance grandissante dans le monde de la publication littéraire. Une période où les concours à la demande des maisons d’éditions sont de plus en plus nombreux. Ce concours fera t-il la part belle à l’auteur, au roman, à la publicité? Qui du concours ou de la publicité prendra le pas sur l’écriture?

Le dernier roman nous démontre un avenir peut-être plus proche qu’il n’y paraît. Peut-être le présent? Ce marathon de l’écriture ne mettrait-il pas fin au plaisir de la plume? Qu’en est-il de la part d’humanité de l’auteur? Ce concours signe t-il l’ère du robot-écrivain? Pour quel public? Nous assistons à une téléréalité comme il en existe tant.  Le récit des deux auteurs et celui des finalistes se mêlent, se confondent puis se séparent pour un dénouement qui n’engage que le lecteur. Un jeu littéraire du chat et de la souris . En direct et dans les coulisses. Une lutte âpre se dessine au sens propre comme au figuré. Le dernier roman est-il vraiment une fiction? N’est-ce pas l’histoire des deux auteurs et de leur roman?

Au fil des pages, l’humour est très présent  en plus des moments forts. Des coups bas pas forcément virtuels. Le lecteur se laisse emporter par le show littéraire qui met en lumière les différents acteurs en coulisse. A qui bénéficie réellement ce concours? Quelle est la place de l’écrivain et de ses rêves? A t-il vraiment un rôle à jouer ou est-il la marionnette de quelque chose qu’il ne maîtrise pas? Répond-il aux sirènes de la richesse et de la notoriété? Le dernier roman, écrit à quatre mains, est peut-être la réponse à tous ces concours lancés sur le net. Ces concours qui font rêver la plume et brisent certaines ambitions dans l’oeuf. Ecrivains, n’y brûlez pas votre plume!

 

Ma note 17/20  

9782363158925  autoédition 159 p.  12,80€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s