La Martinique à travers la carte postale ancienne – 2016

Quatrième de couverture

« Il faut épier le réel, ces existences surgies de tous les écarts, ces signes dans les regards qui s’accordent une espérance, cet outre-soi qui n’abdique pas, tout cela restitue l’identité de l’île, terre mouvante entre des passages orphiques, terre convoitée par les battements de cœur de l’histoire, terre de grands cris et de non-dits qui chacun ont leurs mystères, d’où soudain nous parvient le pays, jusqu’alors caché entre deux failles qui communiquent. »

Mon Avis

La Martinique. A travers le temps. Une île comme vous ne l’avez jamais imaginée. Des cartes postales en noir et blanc. Les cartes géographiques qui datent d’une époque où les traces étaient des chemins connus de tous. Au détour d’une page, les métiers de « Antan lontan« , comme dirait un certain Raphaël Confiant, défilent avec les costumes traditionnels. Avec les foulards qui expliquaient le statut matrimonial. Avec les places des villes où les marchandes se promenaient avec sur la tête leur marchandises, où se côtoyaient les élégantes qui se mesuraient du regard.

C’est toujours avec plaisir que l’on découvre des lieux avec une histoire, un passé. Les Editions HC déclinent ce beau livre en différentes régions françaises. Dans la Martinique à travers les cartes anciennes, les mots sont de prose et de vers. Ils riment avec beauté. Avec harmonie. Avec nostalgie. Ils nous parlent de l’Histoire (la grande et la petite). Des anecdotes propres à chaque morne. A chaque monument. Les cartes postales sont sources de tendresse. Elles sont un regard cru sur la société de l’époque.  Une société où la vie était dure, mais simple, mais belle. Une vie où la nature avait sa place. Une vie où rien n’était folklore

Au détour d’une page, Saint-Pierre, ville sacrifiée à un volcan vindicatif. Saint-Pierre, ville qui renaitra de ses cendres fumantes. Brûlantes. Et ces métiers qui, aujourd’hui, ne sont que des mots: marchand de balais. De paniers caraïbes. Des mots superbes qui font imaginer, rêver l’époque. Ces dames âgées, la pipe à la bouche. Ces danseurs de ladja, maîtres des bourgs, aujourd’hui tombés dans l’oubli.

Alors, imaginez ces mêmes cartes décrivant le passé du Périgord ou d’ailleurs, vous permettant ainsi de découvrir votre région. Un très beau voyage à travers le temps.

Ma note 19/20

9782357202634   Hervé Chopin Editions    160 p.   18,50€

 

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s