Dans le tumulte du monde – Lahsen Bougdal – 2019

Quatrième de Couverture

Sous le tumulte du monde se cache une sensibilité poétique qui tente de suivre, dans les anfractuosités de l’histoire, le secret sinon de quelque vérité du moins une voie pour son approche. Ainsi, la poésie de Lahsen Bougdal témoigne d’une déchirure. Celle inconsolable, d’un être cher qui installe le poète, au-delà de la réalité brûlante du drame, dans un face à face avec l’absurdité du temps. C’est cette souffrance devant la mort qui lui permet en même temps de refaire surface dans la splendeur des mots comme une nouvelle promesse. De la ligne de l’absent à l’ombre de l’arc-en-ciel, en passant par la finitude des mots, de l’odeur de la terre, se révèle une tension profonde qui agite le poète confronté à l’insoutenable barbarie de l’être humain. Cette nouvelle voie sans concession est celle de la lucidité qui « écarte la nuit » selon l’heureuse expression de Pierre Reverdy. L’écriture d’une histoire inédite devient alors une urgence, car le poète nourrit sur un fond tumultueux le désir d’une lumière insoupçonnée. Sa poésie se déploie  dans cette aporie comme attachement à soi et aux autres. Elle ouvre la voie à un cri de travers, au-delà de l’entendement.

Chronique

Un amour. Une douleur. Des regrets. Des sentiments d’une telle force que les vers ont du mal à les contenir. La vie est tumulte. L’amour est tumulte. Ainsi que l’espoir et le désespoir. Tumulte d’un homme. Tumulte d’un être d’une grande sensibilité. Tumulte du monde. La poésie est le chant de la douleur. Le chant des sentiments. Sentiments forts. Profonds. Sentiments qui définissent la fragilité de l’humain. Les rêves brisés avant d’éclore. Rêves emportés par la force de l’incertain.

Dans le tumulte du monde démontre la profondeur de l’âme humaine.  Il démontre sa tendre faiblesse. Ses doutes. Les poèmes sont courts et denses. Chaque partie est précédée de dessins qui n’ont rien à envier à Picasso ou Dali. Des tableaux superbes d’horreur et de réalisme. Des tableaux en noir et blanc qui reflètent le tumulte profond de l’auteur. Qui reflètent intensément son désarroi, son questionnement sur la vie, sur l’amour. Qui reflètent sa grande désespérance si poétique. Des tableaux qui dépeignent sa colère, son lien à ses racines plantées profondément dans la terre de son pays.

Dans le tumulte du monde est un beau recueil qui chante les jours sans amour. Les amours tues ou brisées. Le bris de la terre. La terre de ses racines. Les racines en errance. Il hurle la souffrance secrète d’un homme. Un homme en colère. Une colère contre un monde hypocrite. Une hypocrisie qui réveille son anxiété et le pousse à poser les mots avec force, avec légèreté, sur une page blanche afin de s’affranchir  de ces maux, de ces sentiments qui se lient, se délient dans un grand tourment. Dans le tumulte du monde.

Note 19/20

9782343169439   Editions L’Harmattan   94 p.   12,50€

Publicités