Achille sous les murs de Troie – Cosimo Ferri – 2019

Quatrième de couverture

Achille, après avoir défait les villes de Troade, capture la belle Briséis qui devient sa compagne. Agamemnon, le chef de l’armée grecque, s’accorde Chryséis, la fille d’un prêtre d’Apollon…mais doit très vite s’en défaire car la peste fond sur ses troupes. Telle est la vengeance d’Apollon. Agamemnon, joue de ses prérogatives de commandant en chef et réclame qu’Achille lui remette Briséis. Le héros s’incline mais ne pardonnera pas cette offense: il ne participera plus à cette guerre! Dès lors, les Troyens  remportent victoire sur victoire et même Diomène et Ajax ne peuvent rivaliser sans Achille. Pour galvaniser les troupes, Patrocle, l’ami intime d’Achille, emprunte les armes de ce dernier et ainsi vêtu, lance un vaste assaut contre Troie. Dans la bataille, Hector, fils aîné de Priam, roi de Troie, prendra la vie de Patrocle. En proie au désespoir, Achille jure de venger son ami et de tuer Hector.

Chronique

J’ai eu comme une impression de retourner à mes cours de français et de retrouver d’anciens amis…qui m’en ont fait bavé. Ils sont plus sympathiques en bande dessinée. Qui n’a jamais entendu parler d’Achille, le héros grec? Nous le retrouvons sous les murs de Troie. Une bataille de plus dans sa vie. Pourquoi cette guerre? Est-ce celle d’une succession? Quel est le rôle de Briséis? Est-elle à l’origine de cette bataille? Deux frères, Pâris et Hector sont au cœur de cette guerre. Deux frères unis par le sang et la lignée. Deux frères dont l’un a réveillé la vindicte d’Achille.

Les planches sont superbes et les couleurs qui les composent sont très chaleureuses. Ce qui donne un côté assez intimiste. Les hommes, nobles ou guerriers, sont superbement musclés, tandis que les femmes, nobles ou servantes, sont magnifiquement vêtues de légers voiles. Les batailles respectent les codes de guerre (carré militaire, jet de flèches, etc.). Les scènes oscillent entre grandes batailles, repos tendre du guerrier, vengeances tendrement haineuses. Surtout, pour le cœur d’une femme.

Achille sous les murs de Troie nous renvoie inévitablement à nos classiques pièces de théâtre étudiés au collège. A la différence que nous retrouvons nos héros dans leur intimité. Nous les retrouvons dans une vendetta qui semble inéluctablement sans fin.

Note 16/20

9791094169452   Editions Graph Zeppelin   48 p.   15€

 

 

 

 

Catégories : Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s