Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère? Susin Nielsen – 2011

Quatrième de couverture

Violette Gustafson est une adolescente aux parents divorcés. Elle habite à Vancouver avec sa petite sœur Rosie et leur mère, dans une maison qui tombe en ruine. Leur père s’est remarié avec une starlette de la télévision et sa paire de faux seins, avec qui il a eu d’adorables jumelles. Un soir, la mère de Violette a un nouveau rendez-vous. Il y a déjà eu pas mal de « losers » : Larry le Monosourcil, déjà marié, Alphonse le radin, ou Jonathan, trop beau pour être vrai. Violette n’en peut plus et décide d’écrire à George Clooney, pour lui demander d’épouser sa mère !

Chronique

Assister au délabrement du mariage de ses parents n’est jamais bien vécu par un enfant. C’est encore pire quand il s’agit du divorce. Surtout quand l’un des parents vit dans l’opulence avec sa nouvelle famille pendant que l’autre parent peine à boucler les fins de mois. Terrible? Un brin. Alors, Violette fait tout pour y remédier. A sa manière. Avec l’aide de son amie Phoebe  et l’innocence de sa sœur Rose. Tout l’art de Susin Nielsen qui parle d’un sujet très délicat avec beaucoup d’humour.

Entre deux éclats de rire, nous suivons cette équipe de bras presque cassés qui décide de trouver une moitié digne de ce nom à la mère de Violette. Dès les premiers mots, Susin Nielsen nous kidnappe avec son humour caustique. Humour qui nous fait hurler de rire. Nous assistons hilares à la vie amoureuse d’une femme à la recherche de l’homme de sa vie. Qui mieux que George Clooney peut incarner cet idéal? Quelle sera sa réaction?

De situation cocasse en hystérie adolescente, nous accompagnons Violette dans sa crise  et ses aventures. Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère? est un récit très fort qui nous fait suivre l’évolution d’une famille hors normes. C’est un roman qui présente, avec humour, les difficultés des enfants du divorce. Cest le récit de la ténacité  d’une enfant. Marier sa mère à une star est-ce vraiment impossible? Qu’en pense l’intéressé. Ah douze ans… l’âge des rêves, des délires. Et si tout cela était réel?

Note 18/20

9782358510790    Editions Hélium   195 p.   14,50€

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s