Les machines ne saignent pas – Jenna PRESTON-PENLEY – 2021

Quatrième de couverture

2170. Quel objectif commun verrait s’allier un chef insurgé, deux militaires, des jumelles sulfureuses, un catcheur clandestin et un ado accro aux jeux vidéo ? Une nouvelle ère d’héroïsme. Sélectionnés par leurs gènes et par la volonté de géants industriels, ces agents sont les meilleurs parmi les meilleurs. Ils incarnent Autorité et Justice au sein de la Fédération, substitut des États-Unis en constant conflit civil. Un marketing écœurant fait d’eux des figures de force, de courage, d’abnégation, et ne rate jamais une occasion de monnayer leur image. Mais là où la majorité crédule embrasse ces faux-semblants, tous ne sauraient être abusés. Certains voient à travers les filtres de VitaTrend et sa toile de réseaux sociaux ; distinguent de la cruauté derrière des sourires étincelants et des gestes de gentillesse. Agissent-ils vraiment pour la Justice, ou pour eux-mêmes ?

Chronique

Le monde au XXIIème siècle!  Un futur que tout humain aborde avec une once d’utopie ou de cynisme. Comment sera la Terre à ce moment? Que deviendra l’Europe et le reste du monde? Un monde où l’Intelligence Artificielle est en phase de remplacer l’humain. Un humain qui ne pense qu’à refaire le monde et, si possible, recréer, remodeler son semblable. Un monde où un fossé sépare le riche du pauvre. L’élite accède au meilleur et réside loin des autres. Le reste de l’humanité se vautre dans la crasse, le vice et les déchets. Deux hommes (Victor et Turner) sont au coude à coude pour régner sur le monde. Pourquoi ne pas éliminer l’autre? Pourquoi ne pas se créer sa propre armée d’hommes modifiés? Tous les moyens sont bons pour écraser l’ennemi et prendre les rênes de l’avenir de l’humanité.

Dès les premiers mots, le lecteur se rend compte qu’il met les pieds dans un monde de faux-semblants. Un monde où les sentiments, l’empathie, l’esprit sont anéantis au détriment d’un modèle sans âme à l’instar de l’intelligence artificielle. Deux hommes vont faire les frais de la folie des médecins et des chercheurs. Ces derniers tentent de fabriquer des machines à tuer. L’entrée dans ce monde se fait avec fracas. Avec une violence, une inhumanité sans commune mesure avec ce à quoi s’attend le lecteur: fracasser de l’humain afin qu’il devienne une machine à tuer. Est-ce aussi simple? L’humain a toujours été indiscipliné et son inconscient peut réveiller sa conscience à tout moment. Cette cohorte de scientifiques y a-t-elle pensé? Comment finira ce massacre sans nom?

Des chercheurs fous. Des puissants qui rêvent de surpuissance. Des humains en guise de souris de laboratoire. Voilà le monde dans lequel est embarqué le lecteur. Il va à la rencontre d’êtres fracassés, démolis, pour renaître en mode robocop. Les mots sont forts, violents, agressifs. Une infernale et froide puissance enveloppe les puissants. Leurs sens sont exacerbés par le plaisir de torturer, de terrifier ces hommes et ces femmes recrutés pour assouvir leurs travers pervers. Le XXIIème siècle sera-t-il le siècle de l’Intelligence Artificielle? Dans une écriture limpide, l’auteur nous invite à entrer dans un univers de folie. Etes-vous prêts?

Note 18/20

9782491874070    Ed. Crins de chimère    553 p.    18,90€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s