Publié dans BD, historique

Achille sous les murs de Troie – Cosimo Ferri – 2019

Quatrième de couverture

Achille, après avoir défait les villes de Troade, capture la belle Briséis qui devient sa compagne. Agamemnon, le chef de l’armée grecque, s’accorde Chryséis, la fille d’un prêtre d’Apollon…mais doit très vite s’en défaire car la peste fond sur ses troupes. Telle est la vengeance d’Apollon. Agamemnon, joue de ses prérogatives de commandant en chef et réclame qu’Achille lui remette Briséis. Le héros s’incline mais ne pardonnera pas cette offense: il ne participera plus à cette guerre! Dès lors, les Troyens  remportent victoire sur victoire et même Diomène et Ajax ne peuvent rivaliser sans Achille. Pour galvaniser les troupes, Patrocle, l’ami intime d’Achille, emprunte les armes de ce dernier et ainsi vêtu, lance un vaste assaut contre Troie. Dans la bataille, Hector, fils aîné de Priam, roi de Troie, prendra la vie de Patrocle. En proie au désespoir, Achille jure de venger son ami et de tuer Hector.

Chronique

J’ai eu comme une impression de retourner à mes cours de français et de retrouver d’anciens amis…qui m’en ont fait bavé. Ils sont plus sympathiques en bande dessinée. Qui n’a jamais entendu parler d’Achille, le héros grec? Nous le retrouvons sous les murs de Troie. Une bataille de plus dans sa vie. Pourquoi cette guerre? Est-ce celle d’une succession? Quel est le rôle de Briséis? Est-elle à l’origine de cette bataille? Deux frères, Pâris et Hector sont au cœur de cette guerre. Deux frères unis par le sang et la lignée. Deux frères dont l’un a réveillé la vindicte d’Achille.

Les planches sont superbes et les couleurs qui les composent sont très chaleureuses. Ce qui donne un côté assez intimiste. Les hommes, nobles ou guerriers, sont superbement musclés, tandis que les femmes, nobles ou servantes, sont magnifiquement vêtues de légers voiles. Les batailles respectent les codes de guerre (carré militaire, jet de flèches, etc.). Les scènes oscillent entre grandes batailles, repos tendre du guerrier, vengeances tendrement haineuses. Surtout, pour le cœur d’une femme.

Achille sous les murs de Troie nous renvoie inévitablement à nos classiques pièces de théâtre étudiés au collège. A la différence que nous retrouvons nos héros dans leur intimité. Nous les retrouvons dans une vendetta qui semble inéluctablement sans fin.

Note 16/20

9791094169452   Editions Graph Zeppelin   48 p.   15€

 

 

 

 

Publicités
Publié dans BD, Comics, Erotique, Fantastique

Ember la chaleur du phoenix – Christian Zanier – 2019

Quatrième de couverture

Victime d’un terrible accident aérien, EMBER renaît de ses cendres, tel le phoenix, dotée de pouvoirs surnaturels. Cette super héroïne sexy et ultra chaude, à maints égards, ne se prive pas de faire tomber le costume dès que l’occasion se présente….

Chronique

Hum! J’ai failli réviser ma méthode pour choisir un livre, à savoir faire le choix en fonction du titre ou du nom de l’auteur. Quand j’ai reçu cette bande dessinée, j’ai éclaté de rire. Je pensais recevoir un roman. Bref! Un comics érotique! Une découverte, une superbe surprise à sa réception. Comme d’habitude, j’ai craqué sur le titre et… surprise! Cependant, une histoire qui tient la route. Connaissez-vous beaucoup de héros qui reviennent à la vie pour se battre contre… sa famille? Ben, moi non! Eh oui, une héroïne habillée sexy et qui a une superbe énergie pour se battre.

Ember la chaleur du phoenix est réservé à un public averti. Notre héroïne va devoir sauver le monde avec des arguments convaincants.  Au  vu de son ardeur au  combat et à faire parler les plus récalcitrants, ne serait-il pas plus simple qu’elle intègre les services secrets? Qu’elle devienne détective privée? Ce qui est sûr, c’est qu’elle sait se faire entendre, même des généraux les plus butés. Et pour cause…

Ember la chaleur du phoenix nous parle d’une femme de caractère et bien dans sa peau. Une femme pour qui tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins. Seule épine au pied: sa famille. Entre batailles d’enfer, trahisons  et sexe, Ember fait tout son possible pour remplir son contrat.

Note 16/20

9782359541465    Tabou Editions    Comics BD     184 p.    19€

 

 

Publié dans BD, conte

Légendes & mystères de Bourgogne -Gondy – Amani – Grivaud 2016

Quatrième de couverture

Ces histoires étaient contées dans les vieilles chaumières, au coin du feu, où tantôt elles effrayaient, tantôt elles faisaient rêver. Ainsi, tour à tour, vous tremblerez face au loup-garou de Saint-Agnan; vous tomberez sous les charmes de la wivre, dissimulée sous un rocher du mont Beuvray; vous suivrez les pas de Cadet Roussel dans les rues d’Auxerre; vous ferez connaissance avec la terrifiante fée d’Etalante; vous vous interrogerez sur l’étrange Mélusine au château de Meaulne; vous découvrirez l’oeuvre du diable à Toulon-sur-Arroux; vous rencontrerez l’horrible Beuffénie dans les bois de la Galafre.

Chronique

D’habitude, quand on parle de légendes, on s’attend à avoir en main une prose. Ce qui est original pour ce livre, c’est qu’il s’agit d’une bande dessinée. Des histoires courtes. Un monde. Plutôt des mondes fantastiques. Des mondes où les fées ne sont pas toujours merveilleuses et rien n’est ce qu’il paraît.

Les planches sont superbes et les couleurs varient selon les légendes. Elles varient entre clair et obscur. Comme la vie. Le seul hic est que certains dialogues (par exemple dans « La louve de Montigny-Monfort ») sont écrits en minuscules. Ce qui rend la lecture un peu difficile. Cependant, c’est le seul bémol. Nous nous amusons beaucoup à redécouvrir ces contes du terroir. Ces contes qui ont bercé notre enfance.

Légendes et mystères de Bourgogne est une invitation à connaître une région. A connaitre son histoire. A découvrir ses croyances ainsi que tous ces mystères aujourd’hui ignorés. un beau moment de symbiose avec la Bourgogne. Cette bande dessinée se lit d’une traite. C’est avec plaisir que nous redécouvrons ces contes. Ces légendes qui feront le bonheur des jeunes lecteurs et de ceux qui sont plus âgés. Une promenade bucolique dans la Bourgogne profonde. Au sens respectueux du terme.

Note 16/20

9782884194242   Edition du Belvédère    46 p.   15€

Publié dans #fantastique, BD, fantasy

De roche & de sève -Alena Sizlo & Shovel – 2019

Quatrième de couverture

  • Notre roi est toujours absent, et ses nains sont à nos portes désormais!
  • Mais, que veulent-ils? Nos soldats nous rapportent que si nous ne nous dressions pas en travers de leur chemin, ils ne nous combattraient même pas!
  • Mais, leur chemin vers quoi? Cette ruée dévastatrice au creux de nos terres est sans précédent!
  • Nul ne le sait. Mais depuis l’accession du roi Wirkkin sur leur trône, notre espace vital se réduit chaque jour davantage. Nous devons y mettre un terme!
  • Et qui en prendrait l’initiative sinon le roi, d’après vous?
  • Vous, princesse. Vous n’avez plus le choix…

Chronique

La lignée royale est presque éteinte au pays des elfes. Un des souverains manque à l’appel. Où peut-il bien se trouver? Est-il mort? A t-il été enlevé? Tant de questions auxquelles il faut trouver des réponses rapidement. Dans ce monde fantastique, les elfes et les nains ne font pas bon ménage. Qu’a t-il pu se passer pour qu’ils aboutissent à une telle situation?

De roche et de sève, on ne nait pas elfe noire est une saga fantastique en quatre tomes. Les luttes pour l’accès au trône font rage en l’absence des héritiers de sang. Les luttes sont belles et meurtrières. A la hauteur des ambitions des chacun. Les planches sont en couleurs. Couleurs sombres. Couleurs foncées. Couleurs profondes. Couleurs qui représentent les états d’âme de chacun. Cependant, au vu de certaines scènes, cette bande dessinée est pour des adolescents et des adultes.

Nous assistons à des scènes fortes. L’ambition, la trahison, les batailles sont les nerfs de cette aventure à la recherche de l’héritier légitime du trône. Les monstres, les dragons sont à la hauteur de leur renommée: terriblement violents et dangereux. Retrouveront-ils le prince héritier? Règnera t-il un jour? Il y aura d’autres épreuves pour y arriver. D’autres secrets à découvrir ou à taire. Des batailles à accomplir. L’avenir le dira.

Note 18/20

9782919069620   Editions des bulles dans l’océan   48 p.

Publié dans BD

Les tribulations d’Alphonse Madiba dit Daudet – Edimo & Al’Mata – 2016

Chronique

Tout le monde connait notre ami Tanguy, n’est-ce pas? Eh bien, figurez-vous qu’il a un jumeau africain. Un jumeau…. en pire. Alphonse Madiba dit Daudet est un éternel étudiant, fou de la France et d’Alphonse Daudet, l’écrivain. Cet étudiant est censé faire des études avant de rentrer dans son pays avec un diplôme en poche. Mais… Avec lui, il n’y a que des « mais ».

Nous voilà devenus les témoins involontaires de la vie décousue de cet étudiant qui n’a rien d’exemplaire. Un étudiant qui vit dans un éternel tourbillon de fêtes, de rencontres féminines. Un étudiant forcément absent à tous les cours. Une vie de fête, tandis que ses parents se saignent aux quatre veines pour lui assurer un revenu minimum en plus de sa bourse. Tout comme notre amie la cigale, notre éternel étudiant s’est beaucoup amusé. Le retour à la vraie vie va s’avérer rude pour lui. Très rude. Pour notre plus grand plaisir.

Avec les tribulations d’Alphonse Madiba dit Daudet, nous sommes embarqués dans les aventures rocambolesques de notre héros. C’est une Bande Dessinée pleine d’humour. Une bande dessinée qui fait rire aux éclats face aux péripéties de notre amoureux de la France. Amoureux prêt à tout pour y retourner. Les dessins sont superbes. Les coups de crayon vifs et acérés dépeignent avec exactitude les caractères de chaque personnage. La vie de quartier est croquée avec justesse. Avec acuité. Avec beaucoup de réalisme. La bonne humeur est au détour de chaque page, de chaque mot, de chaque croquis. Avec une belle hilarité, nous suivons les tribulations d’Alphonse Madiba dit Daudet. Sans en perdre une miette.

Note 18/20

9782343090757 Editions l’Harmattan 118 p. 16,50€

Publié dans BD

Mamie Denis, évadée de la maison de retraite – Edimo & Adjim Danngar – 2017

Quatrième de couverture

J’ai le sentiment qu’il va m’arriver quelque chose. Comme si j’étais une blonde d’Alfred Hitchcock.

Mon avis

Mamie Denis a des idées bien arrêtées sur tout ce qui l’entoure. Sur son arrondissement. La vie de quartier. Ses voisins… Son maire est bien placé pour le savoir, lui qui reçoit tous ses courriers de protestation. Alors, imaginez sa réaction quand des « coloniaux » (Africains) emménagent dans son immeuble. Que va -t-il se passer? Le supportera t-elle? Comment vont évoluer leurs relations? La vie de cette brave dame devient de plus en plus difficile. Elle doit faire face à de nombreux problèmes. Son neveu entre autres. La vie de Mamie Denis n’est vraiment pas un long fleuve tranquille. Surtout qu’elle est pleine de fougue, de verbe, de vie.

C’est avec beaucoup d’humour que nous faisons connaissance de cette mamie et de ses tribulations. Une Tatie Danielle puissance dix. Un regard acéré sur la société occidentale et son regard sur les personnes âgées. Un regard que mamie Denis va éclairer sur la situation de ces personnes qui ont beaucoup de connaissances de la vie. Qui sont riches d’expériences. Les dialogues sont truculents et nous font rire aux éclats tant les discours sont riches d’expressions telles que « tu cherches palabres« .

Les planches de Mamie Denis évadée de la maison de retraite sont en couleurs. Les coups de crayon griment si bien  les personnages et leurs traits de caractère que l’on reconnait sans peine leurs émotions. Cette bande dessinée se lit d’une traite tant le lecteur s’amuse.  Mamie Denis évadée dela maison de retraite est très cocasse. Avec son caractère trempé, Mamie Denis pourra t-elle se faire des amis? Quelqu’un comprendra t-il enfin cette dame? Mamie Denis démontre qu’il est possible d’avoir une vie après la maison de retraite. Et quelle vie!

Ma note 17/20

9782343101309   Ed. L’Harmattan  116 p.   14,90€

Publié dans BD

Légère amertume (une histoire de thé) -Elanni & Djaï – Koffi Roger Nguessan – 2018

Quatrième de couverture

Découvrez l’histoire du thé dans le monde, depuis sa découverte en Asie jusqu’à son expansion en Afrique, au travers de la vie d’Adjoua, femme indépendante née au milieu du XXème siècle en Côte d’Ivoire.

Mon Avis

Le thé. Une boisson consommée dans le monde entier. A toute heure. A toute occasion. Cependant, s’est-on vraiment penché sur son histoire? Comment cette boisson  est-elle arrivée en Côte d’Ivoire? Pourquoi ne pas plonger au cœur de la petite histoire dans la grande histoire? C’est avec de belles planches en couleurs que les auteurs nous emmènent en voyage à travers le monde. Ils nous font plonger dans l’origine de cette plante. De l’Occident à l’Orient en passant par l’Afrique, nous allons à la rencontre des auteurs de l’implantation mondiale du thé.

Les anecdotes se suivent pour le plus grand bonheur du lecteur. Adjoua écoute avec attention l’histoire que lui raconte sa mère. Elle est avide d’en savoir plus. Tout comme le lecteur d’ailleurs. Elle n’imagine pas les aventures qu’elle vivra pour assouvir sa curiosité. Quel sera son rôle dans la transmission de cette histoire? Au gré de la vie. Au gré des rencontres. Le thé se fait roi. Le thé se fait trésor. A travers le monde. Le thé devient objet de convoitise. Plus surprenant, il devient l’objet de tous les dangers.

Au fil des pages, nous plongeons dans les trois étapes de la vie. Les trois étapes du thé: force de la vie. Amertume de l’amour. Suavité de la mort. Ces étapes sont aussi les titres des chapitres de cette superbe bande dessinée. Légère amertume (une histoire de thé) nous fait rêver et regarder différemment le thé, la plante la plus consommée à travers le monde, parfois dans une grande indifférence. Quel que soit le goût. Même avec une légère amertume. Celle de l’amour. Forte. Douce. Amère. Mais que l’on prend un grand plaisir à vivre. Ainsi que l’on prend plaisir à boire son thé, malgré son léger goût d’amertume.

Ma note 18/20

9782343156859  Editions l’Harmattan  60 p.   12,90€

 

Publié dans BD

Clo &Kuro – Pilote – A. – 2018

Mon Avis

En commençant à lire cette bande dessinée, je ne savais pas trop ce que j’allais découvrir. Les planches sont en blanc sur noir, avec une légère touche de rouge. Nous allons à la découverte de la vie de Clo, une coursière, et de son chat, Kuro. Dès la première planche, j’ai été prise d’un fou rire. Eh oui! Vous voulez savoir ce que vos animaux de compagnie pensent de vous? Vous serez servis car Kuro a une personnalité qui lui est propre. Non seulement il a un langage presque riche, mais il s’exprime aussi bien en anglais qu’en français. Il partage les aventures de sa maîtresse qui l’aime beaucoup.

Les mots sont un régal et le sourire et le rire sont présents durant toute la lecture. Lecture qui se fait d’une traite. Seule la dernière page est en couleur. Les deux complices et unami surprise terminent leur journée sous un beau coucher de soleil. Cependant, elle démontre avec saveur l’amour déséquilibré entre ces deux êtres qui vivent ensemble. Beaucoup d’éclats de rires. Les dialogues, bien que minimalistes sont succulents et égayent la lecture. La suite  serait la bienvenue. C’est une Bande Dessinée pour Adultes car Kuro a un langage très fleuri, surtout dans la langue de Shakespeare. Pour notre plus grand plaisir.

Ma note 17/20

Edition CoolLibri   26 p.

Publié dans #fantastique, BD, fantasy

Castan T.2 – la terre du dragon tonnerre -MorellonBros – 2015

Quatrième de Couverture

XVIIème siècle, Océan Indien, Baie du Bengale. Deux jeunes marins français, se retrouvent, malgré eux, enrôlé dans l’armée du roi du Macchawarl. Embrassant sa cause, ils forgeront aux côtés de leurs compagnons d’armes, la renommée d’un empire.

Mon avis

Sur Beug-Yül, la terre du dragon Tonnerre, une colonne est épuisée par sa marche. D’où vient-elle.? Où va t-elle? Que fait-elle dans ce lieu inhospitalier ? Un lieu où la glace et le froid sont roi? Ailleurs, un  royaume est en péril. Qui tire les ficelles? On entre en trombe dans l’histoire.

Les aventures se suivent  et sont très prenantes. Très rythmées. Les personnages sont superbement croqués. Les traits sont fins ou forts, révélant les caractères de chacun. Les couleurs sont d’une grande force et d’une grande profondeur, déterminant, ainsi, l’atmosphère apocalyptique qui règne dans cette bande dessinée. Ce qui n’enlève rien aux sentiments des personnages qui sont touchants. Profondément humains. Avec leur force et leur faiblesse. Différents mondes se côtoient: celui des dinosaures, celui des dynasties chinoises, celui des dynasties indiennes. Les monstres sont immenses et pétrifient l’imagination. Les batailles sont superbement épiques et variées. Et, bien sûr, l’amour s’invite en filigrane.

Castan 2 – la terre du dragon tonnerre est superbe. Par son histoire. Par ses personnages. Par ses coups de crayon d’une grande réalité. D’une grande beauté. C’est avec bonheur, curiosité et appréhension que les pages se tournent. Que les sentiments nous étreignent et nous emportent sans prévenir dans un rythme effréné. C’est une bande dessinée magnifique qui plaira aussi bien aux petits qu’aux grands. Un vrai régal.

Ma note 18/20

9782919069224  Éditions Des Bulles dans l’Océan   46 p.

Publié dans BD

Odyssée Mahoraise – Phil Ouzov – 2018

Quatrième de couverture

Enseignant en métropole, Charline en burn out, obtient sa mutation pour Mayotte au cœur de l’ Océan Indien. Fini les classes indisciplinées, place au travail facile dans un cadre exotique. C’est du moins ce qu’elle pense. Sur l’île aux parfums le bon et le mauvais se côtoient et les aventures insolites ne manquent pas. Heureusement Charline rencontre John, naturaliste qui lui fera découvrir les beautés du lagon en bathyscaphe. Mais le temps passant la question se pose inévitablement, faut-il rester ou quitter Mayotte?

Mon avis

Les aventures d’une enseignante métropolitaine en terre Mahoraise. Quand Charline débarque à Mayotte, les rêves plein la tête, elle est loin de se douter de ce qui l’attend. Le dépaysement est complet. L’île semble faire un pied de nez à cette institutrice un peu trop dans les nuages. Pour le plus grand plaisir du lecteur.

En effet, les personnages sont hauts en couleur et les dialogues sont d’une succulence telle que l’on en redemande. Les planches sont superbes de réalisme. Les personnages sont croqués de telle manière qu’il suffit d’un coup d’oeil pour connaître leur trait de caractère. Non seulement Phil Ouzov a un superbe coup de crayon, mais il a beaucoup d’humour. Du moins, ses personnages. Son histoire.

A chaque page, la suite d’une histoire qui nous fait rire aux éclats, tant Charline en fait et en voit de belles. Elle affiche un  optimisme hors pair. Ce qui est tout à son honneur. Finira t-elle par adopter son nouveau style de vie? Se laissera t-elle porter par ses rêves? Ses déboires auront-ils raison de sa candeur?

Odyssée Mahoraise respire la joie de vivre. Son humour est frais, cinglant, ce qui ne fait que donner envie d’en lire encore et encore. La présentation des fantasmes que l’on peut avoir quand on arrive dans un pays. C’est une superbe bande dessinée qui respire la bonne humeur. A mettre entre toutes les mains. Je remercie les éditions des bulles dans l’océan de m’avoir permis de découvrir cette superbe bande dessinée

Ma note 18/20

9782919069507  Ed. des bulles dans l’Océan  80 p.