La démocratie, et après? – Frédéric Bischoff – 2019

 Quatrième de couverture

La démocratie représentative semble en recul partout dans le monde. Avec une approche très originale, l’auteur analyse les mécanismes qui minent le fonctionnement de la démocratie, vu comme un organisme vivant. C’est de l’intérieur que les démocraties se délitent et c’est donc dans ce qui les constitue  qu’il faut chercher les causes de leur mal… Les citoyens redeviennent des individus. Les anciennes fractures, un temps estompées par la force intégratrice de la démocratie, réapparaissent. Les partis traditionnels se laissent contaminer par les discours clivants, et n’agissent plus que dans l’urgence. Plutôt que de lutter contre les discours populistes sur le terrain que ceux-ci ont choisi, ne devaient-ils pas rechercher et traiter les causes de la désaffection des électeurs pour leurs propres idées? Le rejet des élites, la distance entre élus et électeurs, la persistance des inégalités ou le manque de résultats concrets peuvent pourtant avoir une réponse.

Chronique

Dans le monde actuel, la démocratie parait obsolète pour de nombreux pays à travers le monde. Au vu des pays en guerre, des pays où l’état de droit n’est plus qu’une illusion. La paix règne entre deux guerres, deux attentats. Qu’en est-il vraiment? La démocratie est un modèle qui diffère selon les états, les continents.

A travers la démocratie, et après? nous faisons face à cet esprit qui est le vœu de tout citoyen et à son paradoxe  dans les mêmes pays qui les applique. A travers l’histoire, le monde a montré les limites de cette démocratie tant souhaitée. Tous les peuples sont-ils égaux face à la démocratie? Que représente cette dernière  pour les hommes politiques qui se doivent de l’appliquer? Que représente t-elle pour le peuple?

Au fil des pages, Frédéric Bischoff nous présente un éventail d’applications de la démocratie. Sur les plans sociaux et étatiques. Dans les médias. Le monde doit-il se préparer à  un nouveau modèle plus adapté à notre mode de vie? Quelles sont les propositions et leurs conséquences sur la société actuelle? Comment faire pour qu’elle soit adaptée à tous. Est-ce une utopie? Surtout, sera t-elle adaptée à l’écologie actuelle? A travers des exemples précis, Frédéric Bichoff présente une capacité à faire cohabiter démocratie et écologie à l’échelon mondial, tout en démontrant la complexités de ces solutions. Ce qui fait réfléchir  et poser la question suivante: la démocratie, et après?

Note 17/20

9791030202885   Fauves Editions   232 p.   19€

 

Publicités

La fuite – Driss Homet – 2016

LITTERATURE D'AILLEURS DE LEE HAM

Quatrième de couverture

« Fuyez vers le nord, n’espérez plus partir, bientôt la situation sera incontrôlable et je ne pourrai plus rien faire pour vous« .
Congo Brazzaville, 1997. Sous la pluie des obus, une famille tente de survivre à la guerre civile qui fait rage. Une seule solution s’impose: la fuite.

Chronique

La guerre, de nos jours, concerne le monde entier. Les hommes fuient autant que possible ces coins en perdition. Ils fuient l’enfer pour trouver un endroit où la peur n’est plus et où la vie n’a pas le prix d’une balle, d’un viol, d’un massacre. Un endroit où ils ne seront pas forcément les bienvenus. Un endroit où les épreuves qu’ils ont subi n’intéresseraient pas grand monde.

Avec la fuite, Driss Homet nous confie un brin de sa vie. Un brin de son histoire. Un brin de sa fuite vers de nouveaux horizons. Le destin joue parfois…

Voir l’article original 210 mots de plus

L’amère victoire des tikis – Jean-Claude Dinety – 2017

Quatrième de couverture

Presque vingt ans plus tard, la veuve, Izel Beaulaincourt, appelle à la rescousse un vieil ami vivant en Nouvelle-Zélande: elle dispose enfin des preuves de l’assassinat de son époux… s’ensuit une succession d’aventures. On croise un ministre corrompu et un chercheur fantasque, on se perd dans le maelstrom de l’Histoire et les détours du cœur, on pénètre une secte redoutable et une île hostile…

Chronique

Les meurtres existent même dans les îles paradisiaques. La Polynésie Française ne déroge pas à cette règle. Qui a tué Roger Leroux, ce journaliste curieux? Pourquoi l’enquête a t-elle tourné court? Pire, pourquoi a-t-elle été classée sans suite? Qui Robert Leroux dérangeait-il?  Pourtant, vingt ans plus tard….

L’amère victoire des tikis  est un roman policier qui retrace, à travers l’enquête, l’histoire d’une île, l’histoire d’un peuple. L’histoire d’un crime vite oublié. Quels sont les nouveaux éléments apportés à l’enquête? Permettront-ils de la relancer sur une histoire oubliée depuis si longtemps? L’enquête se déroule dans des îles où les mentalités n’ont pas forcément évolué et où la politique pose son empreinte bien profondément sur tout. Une île où les traditions sont une excuses pour museler les témoins. Ce qui rend l’enquête plus difficile. Presque insoluble.

La lecture nous entraine dans une partie de l’histoire de cette partie du monde. L’écriture est dense et l’histoire complexe. Une enquête qui se déroule après 2020. Ce qui perturbe un peu au début mais, ne nous empêche pas de plonger dans l’histoire sans trop de difficulté. Par  ailleurs, cette lecture nous laisse  entrevoir la difficulté d’enquêter dans un monde où la politique est plus que trouble. Un monde marqué par les affaires et où le secret est de mise.  L’amère victoire des tikis nous transporte dans un univers qui semble au-delà de la réalité. Dans un univers où rien n’est ce qu’il parait. Un univers où même les ancêtres semblent avoir baissé les bras. Un univers où éclaircir un meurtre est une gageure. Une gageure qui souligne l’amère victoire des tikis.

Note 15/20

9782343133562   Editions l’Harmattan   201 p.    20,50€

Ecueils de poésies – Alexandre Majorczyk – 2018

Quatrième de Couverture

Et cueille ces écueils
Où mes rimes se bousculent.
Ils remplissent ce recueil
Blanchis, au crépuscule

Cachées par l’orgueil,
Mes pensées effeuillées,
Jettent un coup d’œil,
À la mer esseulée

Et se couvrent les reflets
D’une éclipse noctambule
Sur cette eau troublée
Cataclysme incrédule

Chronique

L’homme face à l’immensité du temps. L’homme face à l’inéluctabilité de la mort. L’homme face à lui-même à travers la diversité des mots. Des rimes. Rimes croisées ou embrassées donnant une réalité au rêve. A l’irréel. A la face de la vie.

Ecueils de poésies reflète la magie  des mots. Des mots qui chantent l’amertume. Le désespoir. La solitude. Des mots qui terrassent tendrement l’amour, le rêve. Des mots qui font voler en éclats l’absurdité de la vie. Une absurdité qui pousse cette vie à tisser des pièges merveilleux à ceux qui savent ouvrir leur cœur. Leur âme. A ceux qui savent poser avec délicatesse leurs sentiments sur l’autel de la rime.

Chaque poème est d’une belle force. Les mots, les rimes semblent s’écrire si facilement sur des sentiments qui s’offrent si difficilement. Chaque poème est un rêve plus ou moins avorté. Un rêve plus ou moins désiré. Un rêve si proche et si loin. Rêves présents, passés et à venir. Torture des mots. Torture des âmes. Torture des cœurs. Torture de l’homme.

Ecueils de poésies n’a d’écueils que le mot tant les vers s’enlacent, se tressent, se défont dans un chant silencieux, harmonieux. Des poèmes. Des vers qui disent l’amertume, qui questionnent la vie et ses aleas. Mots forts, merveilleusement douloureux. Tendrement cyniques, forts et fracassants. Des mots. Des vers. Des rimes. Pour la vie. Pour l’humain. Des écueils de poésies. Pour le plaisir

Note 18/20

9781976958311   Autoédition   122p.

 

Le cauchemar d’Obi – Chino & Tenso Tenso – 2019

LITTERATURE D'AILLEURS DE LEE HAM

Prix Couilles au  cul 2019 au festival off d’Angoulême

Quatrième de couverture

Un soir Teodoro  Obiang Nguema (dénommé « Obi »), président de la Guinée Equatoriale depuis presque quarante ans, s’endort comme d’habitude. Le lendemain matin, il se réveille sans un sou dans une mansarde, simple citoyen lambda dans un quartier pauvre de la capitale. Il découvre alors la rudesse de son pays, asphyxié par la corruption, le manque de liberté d’expression, d’accès aux soins ou à un système éducatif basique. Partant d’une idée assez simple, à savoir: quelle serait la vie du président équato-guinéen s’il cessait de l’être, les auteurs nous livrent une satire mordante et grinçante décrivant les conséquences d’une dictature sur la vie quotidienne des citoyens.

Tout y passe, dans un joyeux foutoir et sans épargner aucun pan de la société guinéenne où la bêtise, la cupidité, la cruauté et l’égoïsme sont devenus les qualités les mieux partagées. Entre…

Voir l’article original 304 mots de plus

Rebelle – Fatou Keïta – 1998

LITTERATURE D'AILLEURS DE LEE HAM

Quatrième de couverture (Erik Orsenna)

Il était une fois Malimouna, fillette africaine. Il était une fois la tradition de l’excision. Malimouna n’est pas docile. Malimouna va refuser de se soumettre au rituel séculaire. La vie qui suivra ne sera pas de tout repos…

Chronique

Une amitié entre deux enfants. L’une est une citadine, l’autre est une villageoise. Deux destins différents. Deux vies différentes. Celle de Malimouna est régie par les traditions. Traditions qu’elle ne supporte pas car trop contraignante pour une femme et encore plus pour une petite fille. Une petite fille qui subit tout et dont l’avis ne compte pas.

Rebelle parle de la condition féminine  et de l’impact de la tradition sur la vie de cette dernière. Malimouna représente toutes ces femmes qui disent non aux traditions de l’excision et du mariage précoce. Cependant, dans une société où la tradition régit tout, Malimouna peut-elle faire face aux conséquences…

Voir l’article original 199 mots de plus

Jusqu’aux frontières de l’enfer – Alassane Cissé – 2019

LITTERATURE D'AILLEURS DE LEE HAM

Quatrième de couverture

Lorsque par une nuit du mois de juin 2002, Matar Sy sortit silencieusement la voiture de sa mère du garage pour faire une escapade avec sa petite amie, il ne se doutait pas le moins du monde de l’enchainement  d’évènements auxquels il allait être mêlé. Et, quand, plus tard, après son arrestation, avec deux autres suspects, sa mère fera des démarches et parviendra à le faire libérer bien avant son procès et bien avant les autres, un juge d’instruction opiniâtre va lancer toutes les polices du pays à ses trousses. S’engage, alors, entre le jeune homme et la justice, une course-poursuite jusqu’aux frontières de l’enfer.

Chronique

Quel adolescent ou jeune adulte n’a jamais désobéi à ses parents juste pour le plaisir de braver l’interdit? Combien d’entre eux pensent aux conséquences de leur acte? Matar, en faisant son excursion nocturne, ne savait pas qu’il venait de gagner son…

Voir l’article original 261 mots de plus