L’île qui tombait dans la mer – Sabine Milella – 2013

Quatrième de couverture

Kirya, petite fille du Pacifique sud, découvre que son île n’est plus le paradis qu’elle croyait… Heureusement, une rencontre inattendue va soulager sa peine et l’aider à surmonter un grand changement.

Mon avis

Vivre sur une île au milieu de l’océan est un rêve pour une enfant comme Kitya. Mais, quand son île subit le sort de toutes les îles du monde, à savoir, le changement climatique. La vie de Kirya devient un cauchemar. Jusque là insouciante, elle se pose des questions. Que se passe t-il dans son île? Pourquoi tant de bouleversements? Est-ce définitif? Que vont-ils devenir elle, sa familles et les autres familles?

L’île qui tombait dans la mer aborde avec finesse le difficile sujet du changement climatique. C’est une belle façon d’aborder le sujet avec un enfant, de recueillir ses paroles, ses idées. Un moment de complicité Parent-enfant, nourri et enrichi par l’imagination de ce dernier. Les illustrations sont superbes ainsi que les couleurs franches et éclatantes.  Ces couleurs s’assombrissent au fil des pages, mais restent superbes. Les traits des personnages sont très doux. Bien que ce livre soit recommandé pour les plus de huit ans, il peut être lu par les parents pour des enfants plus jeunes ou ouvrir une discussion autour des superbes dessins. un moment de partage familial. Des milliers de questions en perspective.

l’île qui tombait dans la mer permet de satisfaire la curiosité des enfants et de comprendre la société dans laquelle ils vivent. Peut-être auraient-ils des solutions? Il est vrai qu’ils ont une imagination débordante qui peut parfois surprendre. Un autre thème peut aussi être abordé, par exemple à l’école: L’exil. Partir. Tout quitter. Comment réagiraient-ils? Que voudraient-ils emporter? Pourquoi? Une belle manière d’aborder l’actualité..

Ma note 19/20

9782343020655  Ed. L’Harmattan  45 p.   10€

Publicités

Civilisation – Le réseau de Seth – Tome 1 Sylvain Sylvestro 2018

Quatrième de couverture

L’histoire se déroule dans un passé lointain, très lointain…. racontant le destin d’une civilisation prise au piège entre sa dépendance de la technologie et des tempêtes de plus en plus violentes et fréquentes. Mais, ces dernières cachent quelque chose d’autre, quelque chose de dangereux, tapie dans l’ombre…. Quel avenir peuvent encore espérer les habitants de Seth? Le dernier continent encore habitable va-t-il subir le même sort que les autres ?

Torik et son amie vont bien malgré eux être entraînés dans une aventure périlleuse pour tenter d’obtenir des réponses.

 

Mon avis 

J’avoue que le titre Civilisation – le Réseau de Seth m’a intriguée. Ce que j’ai découvert va au-delà de mes espérances. Le Réseau. Un grand mystère. Mystère qui gère la vie sur Seth. Tout est calculé. Dosé. Est-ce pour le bien des habitants? Eh oui, le Réseau s’occupe de tout. Mais, quand il n’en a plus la possibilité, que se passe t-il? Difficile d’agir, de prendre des initiatives pour des personnes qui ne savent plus réfléchir par eux-mêmes?

Un monde où tout est automatisé. Sans exception. Un monde où la routine est reine et où les questionnements brillent par leur absence. Elles sont quasi inutiles. Est-ce le monde de demain? En plus, dans ce monde, le climat fait des caprices. A une époque où le réchauffement climatique est un grand enjeu, Civilisation – le Réseau de Seth nous montre une probabilité future. Pas très rassurante.

Torik et Crista, confrontés à l’inédit, nous entrainent dans leur aventure. Il font face à la mort, à l’horreur. Que se passe t-il? Pourquoi ces tempêtes? Quelle en est l’origine? Y a t-il un piège? Que vont découvrir nos héros? Vont-ils réussir à trouver une solution ?Comment vont-ils s’y prendre? Vont-ils réussir à sauver Seth?

Civilisation – le Réseau de Seth est une belle lecture qui nous pousse à nous interroger, sur notre époque où c’est la course à l’Intelligence Artificielle. J’ai passé un agréable moment de lecture. J’ai hâte de découvrir la suite des aventures de Torik et de Cristina.

 

Ma note 16/20

ISBN9781977044181  168 p.