Pourquoi les baleines chantent-elles? – Françoise Kérisel – 2006

Quatrième de couverture

« Les chefs des animaux et ses sujets avaient des pirogues légères, qui ne pouvaient résister aux courants et aux cyclones. Seule l’énorme baleine possédait une barque immense, une arche solide, dans laquelle il y aurait de la place pour tout le monde. Au nom des siens, le chef lui parla.
– Baleine mon amie, entends notre requête. Ici, c’est la misère, et là-bas, une bonne terre nous attend. Il nous faut partir au plus vite. Seule ta superbe embarcation pourrait nous y transporter en un seul voyage, contre vents et marées. Prête-la nous, nous t’en prions.
-Non, dit-elle, je ne la prêterai jamais à des animaux des terres.
Et avec mépris elle cracha haut son écume. Il fallait donc s’emparer de son arche par la ruse ! »

Chronique

Des contes océaniens. Des contes qui solutionnent les mystères de la vie. A leur manière. Comment faire quand on est dépositaire de la mémoire d’un peuple et que ce dernier pose des questions existentielles? Comment aller à la découverte du monde en apprenant les mystères et en écoutant? Ainsi qu’ils le disent en Australie, « fermez la bouche, que vos oreilles entendent. » C’est si joliment dit.

Les contes sont courts et proviennent de toute l’Océanie. Chacun a sa formule pour débuter un conte. Les croquis qui respectent les codes de ce continent sont en noir et blanc et sont superbes. Ils décorent chaque conte que le lecteur prendra plaisir à découvrir. Ces contes expliquent les coutumes, les cultures de cette partie du monde. Savez-vous comment sont nés les cygnes noirs? Savez-vous comment les hommes ont connu le feu et la nuit? Des questions qui, j’en suis sûre, vous empêchent de dormir. Alors, vous trouverez une réponse belle, exotique et si simple que vous aurez du mal à l’imaginer.

Pourquoi les baleines chantent-elles? est une ode à la nature. Une invitation à la respecter. A l’écouter. A l’entendre pour mieux la comprendre. Françoise Kérisel nous fait voyager à travers les mots. A travers les paysages. A travers les récits. Elle nous fait voyager d’île en île pour répondre à une question bien simple: Pourquoi les baleines chantent-elles?

Note 18/20

9782296002234   Editions l’Harmattan   Collection La légende des mondes   74 p.   10,50€

 

 

Publicités

Le petit rat de Wallis et Futuna – Malino Nau & Savelina Vea – 2008

Chronique

Le petit rat de Wallis et Futuna est un petit livre pour enfants à partir de trois ans. L’histoire est bilingue français/wallisien. Le livre est souple et tient bien dans la main. Les dessins sont en blanc sur fond noir. Dès la première page, il y a une situation des îles Wallis et Futuna, dans l’océan Indien. De plus, il y a une petite présentation symbolique des animaux du livre et de leur représentation dans la mythologie  de ces deux îles. Ce qui pourrait être un petit moment de partage parents/enfants.

Nous suivons les aventure d’un petit rat  dont la pirogue est en train de couler. Il sera aidé de différents animaux et à chaque fois, ce sera une nouvelle aventure pour notre rat malchanceux. Une histoire pleine de petits rebondissements qui plaira aux tout petits de trois ans. Une histoire qui stimulera l’imaginations des petits lecteurs. Ce conte parle de la réalité de la vie. La fin doit être expliquée par les parents car un peu rude. Malgré cela, ce conte reste un beau moment de complicité et de fous rires pour les petits lecteurs.

Note 18/20

9782296054042   Editions L’Harmattan  Collection 4 vents    16 p.    8€

 

 

Contes et récits imaginaires de Bretagne Intérieure – Pierre A. Lemaître – 2019

Quatrième de couverture

Cet ouvrage reproduit des contes et histoires familiales divertissantes qu’on racontait ,il y a un siècle, en Bretagne, dans la régions des sources de la Rance. Il répond aux curiosités des enfants désireux de connaitre comment l’on vivait, désireux de donner du sens à leur vie, ou attirés par la psychologie des personnages évoqués.

C’est aussi un document historique et ethnologique qui décrit la culture de la paysannerie pauvre de la Bretagne intérieure, au début du siècle dernier. Il analyse, ce faisant, le rôle éducatif  des grands-parents dans l’éducation des enfants, en illustrant la façon dont ils diffusaient les convictions d’une communauté, sans inculquer une morale absolue, qui rejetterait et exclurait les autres. Cet ouvrage constitue, ainsi, une réflexion philosophique sur le fait que les « valeurs » adoptées par les hommes varient selon leurs conditions de vie et, donc, avec le temps.

Chronique

Avoir une bonne fée comme marraine. Beaucoup de personnes en rêvent. Encore faut-il pouvoir respecter les conditions qu’elle impose. Epouser un prince fait partie de ces rêves. C’est ainsi que nous entrons dans le monde des contes et récits imaginaires de Bretagne Intérieure. Pierre Lemaître nous emmène dans la Bretagne profonde. Cette Bretagne d’autrefois où les fées étaient reines des forêts, des bois. Une Bretagne dont les coutumes étaient différentes des autres contrées qui l’entouraient.

Les contes se succèdent et ne se ressemblent pas. Mais, ils éveillent le même intérêt. Le même plaisir de la lecture. L’art de raconter. Avant chaque conte, l’auteur nous explique les traditions, les anecdotes sur le monde Breton. Ces derniers sont expliqués par le récit qui suit. La lecture reste agréable. Les contes plairont aux lecteurs de tous âges et de tous horizons. Nous entrons dans un monde qui fut. Dans une Bretagne en avance sur son époque. Dans une Bretagne où l’ouverture d’esprit, la curiosité, l’esprit de liberté, le respect de l’autre, l’entraide, l’hospitalité organisent la société.

Contes et récits imaginaires de Bretagne Intérieure nous emporte dans un monde pas si imaginaire que cela. Un monde où les humains respectent la nature et les êtres qui l’habitent. Un monde où la réalité se mêle au mystérieux pour donner naissance à la Terre de Bretagne. A l’esprit breton. Aux légendes de ce terroir et de ses habitants si fiers de leurs origines. C’est un livre qui nous explique les expressions si typiques à ce bout de terre. Une superbe lecture qui nous laisse entrevoir un monde magique. Un monde qui nous fait entrer de bon cœur dans les contes et récits imaginaires de la Bretagne Intérieure.

Note 18/20

9782343150659    Editions L’Harmattan     305 p.    26€

 

Les nouveaux maîtres de la parole – Diana Ramassamy- 2016

Quatrième de couverture

De génération en génération, la parole ravive le conte, le sublime, et lui permet de perdurer sans jamais s’essouffler. Les conteurs de Martinique, de Guadeloupe et de Guyane sont les témoins d’un genre littéraire toujours vivant et encore très répandu dans les sociétés créoles. S’inscrivant dans la tradition orale, le conte est un art qui même poésie, théâtre et un peu de magie. La voix, le corps et les gestes des conteurs fascinent le public et le transportent dans un temps hors du réel.

Aujourd’hui, c’est une nouvelle génération de conteurs qui prend la relève et assure la transmission de cette tradition. Cet ouvrage, qui regroupe, à la fois des contes traditionnels et des contes « modernes », en français et en créole, est le livre indispensable de toutes les bibliothèques des Antilles et de Guyane.

Ma Chronique

« Yé krik, Yé krak, Yé Mistikrik, Yé Mistikrak« , ainsi commence le discours des nouveaux Maîtres de la parole créole à travers les Antilles. Ils jouent avec les mots. Ils jouent avec le rythme des mots. Ils jouent avec le public. Ces mots millénaires qui scandent les contes, les blagues, les récits. Ces mots qui tiennent en éveil « la cour qui ne dort pas« .

Les nouveaux Maîtres de la parole créole est le témoignage du passage du flambeau entre l’ancienne et la nouvelle génération. Ces paroliers qui se déplacent de maison en maison, de centre culturel en cours d’écoles pour raconter. Pour dire.  Pour faire vivre le conte. Pour faire rire l’assemblée. Ces hommes et ces femmes qui, autrefois, animaient les veillées mortuaires, faisant rire l’auditoire, racontant des blagues sur le disparu et faisant rire sa famille éplorée.

Chaque maître de la parole raconte son histoire avec ce petit quelque chose qui le différencie de l’autre. Le livre est bilingue créole/français. Ce qui le rend à la portée de tout lecteur. Chaque Maître est présenté avec sa photo et un petit laïus en français. Chaque maître raconte son histoire. Les mots tombent en cascade. En rimes. Ils se mêlent pour former un slam amusant. Mystérieux. Un slam antique hérité  de grands hommes et femmes d’une époque à jamais révolue. Une époque où on leur vouait un grand respect. Une grande reconnaissance de leur art.

Les nouveaux maîtres de la parole créole raconte une histoire. Celle d’un métier. Celle d’un art. Celle d’hommes et de femmes qui jouent et jonglent avec les mots. Ces hommes et ces femmes qui tiennent le pubic en haleine avec un héritage séculaire en voie de disparition. C’est le recueil d’un art, d’un héritage, d’un style de vie à perpétuer. A faire connaitre. Un art auquel on doit redonner une existence pérenne aux nouveaux maitres de la parole créole.

9782357202658   HC Editions    128 p.   18,50€