Odyssée Mahoraise – Phil Ouzov – 2018

Quatrième de couverture

Enseignant en métropole, Charline en burn out, obtient sa mutation pour Mayotte au cœur de l’ Océan Indien. Fini les classes indisciplinées, place au travail facile dans un cadre exotique. C’est du moins ce qu’elle pense. Sur l’île aux parfums le bon et le mauvais se côtoient et les aventures insolites ne manquent pas. Heureusement Charline rencontre John, naturaliste qui lui fera découvrir les beautés du lagon en bathyscaphe. Mais le temps passant la question se pose inévitablement, faut-il rester ou quitter Mayotte?

Mon avis

Les aventures d’une enseignante métropolitaine en terre Mahoraise. Quand Charline débarque à Mayotte, les rêves plein la tête, elle est loin de se douter de ce qui l’attend. Le dépaysement est complet. L’île semble faire un pied de nez à cette institutrice un peu trop dans les nuages. Pour le plus grand plaisir du lecteur.

En effet, les personnages sont hauts en couleur et les dialogues sont d’une succulence telle que l’on en redemande. Les planches sont superbes de réalisme. Les personnages sont croqués de telle manière qu’il suffit d’un coup d’oeil pour connaître leur trait de caractère. Non seulement Phil Ouzov a un superbe coup de crayon, mais il a beaucoup d’humour. Du moins, ses personnages. Son histoire.

A chaque page, la suite d’une histoire qui nous fait rire aux éclats, tant Charline en fait et en voit de belles. Elle affiche un  optimisme hors pair. Ce qui est tout à son honneur. Finira t-elle par adopter son nouveau style de vie? Se laissera t-elle porter par ses rêves? Ses déboires auront-ils raison de sa candeur?

Odyssée Mahoraise respire la joie de vivre. Son humour est frais, cinglant, ce qui ne fait que donner envie d’en lire encore et encore. La présentation des fantasmes que l’on peut avoir quand on arrive dans un pays. C’est une superbe bande dessinée qui respire la bonne humeur. A mettre entre toutes les mains. Je remercie les éditions des bulles dans l’océan de m’avoir permis de découvrir cette superbe bande dessinée

Ma note 18/20

9782919069507  Ed. des bulles dans l’Océan  80 p.

 

Publicités

LIANN, L’enfant Faune – Suzanne Max & Alain Benoist – 2018

Quatrième de couverture

Tout au fond de la forêt, à l’abri des regards des humains, vit le mystérieux peuple des Faunes. Et, parmi eux, Liann l’enfant Faune. Curieux et épris de liberté il décide de quitter sa forêt pour explorer le monde et découvrir la civilisation des hommes.

Mon avis

 fauneQuel est l’enfant qui n’a jamais rêvé de faire comme les grands? De montrer aux adultes qu’il peut agir seul? Qu’il est indépendant? Quel est l’enfant qui n’a jamais rêvé de partir à l’aventure, même si c’est dans la cour du voisin? Avec Liann à qui il peut s’identifier, cet enfant rêveur vit cette aventure en toute sécurité. Liann est un tout petit enfant. Différent des humains. Curieux de tout comme on peut l’être à son âge. Il va de découvertes en découvertes. Bonnes ou mauvaises. Il apprend à se connaître. A connaître les autres et à accepter leurs différences.

Liann l’enfant faune est un livre superbe. Par sonfaune histoire. Par ses images. Pour un enfant curieux de tout, Liann lui apprend la curiosité saine. La prudence. Les images sont sublimes et Liann est mignon à croquer. Les couleurs sont douces et accrochent le regard du lecteur. Les chapitres sont courts et illustrés. Ce qui permet à un enfant de laisser une grande place à son imagination.

Ce que j’aime avec les Editions Ex Aequo, c’est que l’enfant et son imagination sont mis à l’honneur. Tout est fait pour que la lecture soit ludique. Pour que le jeune lecteur s’approprie l’histoire et prenne goût à sa lecture. Liann l’enfant faune est un très beau roman que les enfants adoreront feuilleter.

Ma note 18/20

9782378734596   Ed. Ex Aequo   Coll. Saute-Mouton  53 P.  Broché 10€

Odelia Floyd et la légende des huit pierres – Ludivine Casemode – 2018

Quatrième de couverture

Odelia Floyd est une jeune fille qui découvre son pouvoir: voyager dans des dimensions parallèles. Suite à son premier saut dans le temps, Odelia se voit associée au Cercle des Huit pierres, un groupuscule créé par son grand-père, également voyageur du temps et de l’espace. Elle s’aperçoit ainsi que son destin est lié à une légende ancestrale et qu’elle va devoir s’emparer de ses nouvelles capacités pour conquérir le cœur de tous.

Mon avis

Que se passe t-il quand, à seize ans, on se réveille avec une nouvelle vie, une nouvelle histoire, de nouveaux pouvoirs? C’est la découverte que fait Odelia, une jeune fille comme les autres et promise à un destin hors norme le jour de son anniversaire. Très prise par son apprentissage, elle va de découverte en découverte. A peine intronisée et déjà une mission à accomplir.

Les chapitres courts précédés parfois d’arbres généalogiques, le récit à la première personne facilite la lecture et nous permet de nous identifier à la jeune Ophélia. Nous vivons la lecture à travers ses émotions, ses pérégrinations. Nous vivons ses aventures trépidantes et souffrons avec elle face à l’inconnu, face aux attaques. Nous l’accompagnons dans sa quête de connaissances. Les poèmes qui parsèment Odelia et la légende des huit pierres sont beaux. Profonds. Nostalgiques. Douloureux. Un vrai plaisir même pour ceux qui ne sont pas adeptes de la poésie. Ce qui n’enlève rien à la beauté de l’histoire. A sa fragilité. Au contraire.

Odelia Floyd et la légende des huit pierres est une quête qui mène l’héroïne au bout d’elle-même afin qu’elle renaisse à sa nouvelle identité. Afin qu’elle donne une âme à sa mission. Une renaissance à la vie, nouvelle et énigmatique. Une possible naissance à l’amour? Odelia Floyd et la légende des huit pierres se lit d’une traite tant nous sommes pris dans l’aventure. Les mots bercent simplement notre curiosité et nous avançons au même pas que les héros. Avec les mêmes questionnements. La même curiosité. Un roman prenant. Un très beau moment de lecture.  Merci aux Editions du Panthéon.

Ma note 17/20

9782754739849   Ed. du Panthéon  272 p.  Broché 19,90€

 

Trocs de choc – Jean-François Thomas – 2018

Quatrième de couverture

Où est donc passé Timo? Sa disparition aurait – elle un rapport avec ces étranges objets que Julien et Singh ont découverts et rapportés à l’école pour faire du troc? Laurianne en est persuadée. Elle décide de se joindre aux deux garçons pour retrouver Timo et percer le mystère.

 

Mon avis

Une exploration des grottes. Une curiosité. Des bidules bizarres. Un troc. En toute innocence. Des échanges de gamins dans une cour de récréation. Rien de bien spécial. Détrompez vous. C’est le début d’une belle aventure pour Timo. Une aventure qui débute avec un « truc » qui ne lui a coûté que des broutilles. Une broutille qui a échappé à la curiosité de sa sœur. Ce qui est rare.

Dans trocs de choc, on retrouve cet esprit aventurier, cette curiosité qui anime tous les enfants de la terre. Ces moments où le monde leur appartient. Loin des adultes. Un rêve. Mais, comment faire quand il se réalise? Comment faire lorsque la peur, la solitude, la curiosité et l’impression d’avoir fait une grosse bêtise se bouscule dans sa tête d’enfant? Faut-il avancer? Comment revenir en arrière? Les amis de Timo réussiront – ils à le retrouver? Ce suspens tient en haleine durant toute la lecture. On ira de découverte en découverte.

Trocs de choc est très bien écrit. Les chapitres sont très courts. Ce que j’aime avec cette collection que je découvre, c’est que ces livres Jeunesse peuvent être lus par tout le monde. Pas seulement les Adolescents. J’y ai trouvé un grand plaisir. Une très agréable lecture.

 

Ma note 16/20

9782378730529  Ed. Exæquo  Coll. Saute-mouton  137 p.  12€