Le spectateur – Virginie Vanos

Quatrième de couverture

 Axel, un jeune psychiatre un peu snob et fort solitaire, se retrouve confronté à Alexandra, une reporter aussi mystérieuse qu’ambiguë. Tour à tour agacé, désarçonné, intrigué par la jeune femme, il finira par en tomber violemment amoureux, jusqu’à l’obsession, jusqu’à la folie.

Mon avis

Axel, jeune médecin a une vie bien monotone et presque triste. Mais la vie peut jouer des tours bien fallacieux. Une rencontre. Une sommité. Et le monde se met à tourner à l’envers. Axel est pris dans la nasse de l’amour  et se laisse emporter. Cependant, qui est cette femme qui lui a ravi le cœur? L’aime t-elle? A quel point?

Les mots nous emportent  dans un monde où la réalité dépasse la fiction. Un monde où l’amour tient une place importante. Trop importante. Au-delà du temps. Au-delà de la vie. Le spectateur nous emmène bien malgré nous dans la vie de ce médecin sorti de sa routine. Pour une femme. Un être sublimé. Aimé. Adulé. Cet amour est-il sain? D’ailleurs l’amour est-il toujours raisonnable?

Avec le spectateur nous mettons les pieds dans le monde de l’extrême. Le monde où réalité et rêves se fondent pour former le trop. Le pas assez. Pour former un univers, un sentiment qui peut emporter l’âme dans un abîme.

Virginie Vanos nous démontre que l’amour à la folie n’est pas une utopie. Axel va aimer. Doucement. Fortement. Follement. Démesurément. Enormément. Il va se laisser emporter par cette belle vague, sans résistance. Tel un objet soumis à une marée incontrôlable. Axel va aimer comme il n’a jamais aimé. Est-ce prudent? Quel sacrifice est-il prêt à faire pour obtenir et garder cet amour? Restera t-il raisonnable? Et ses amis, comment réagiront-ils ? Ils seront peut-être des spectateurs de ce bouleversement de la vie de leur ami. Peut-être seront-ils dépassés par ce qui a changé profondément Axel. Ils seront juste de simples spectateurs.

Ma note 18/20

9782332924681  Ed. Edilivre  146 p.   14,50€

Publicités

Fantôme d’amour – Cyrille Audebert – 2009

Quatrième de couverture

« Excusez-moi Marie, mais… il y a un truc qui me chiffonne… Est-ce qu’il y a votre corps en morceaux dans la valise? » Marie retrouve son immense sourire. Elle ne s’était pas amusée comme cela depuis une éternité.

« A votre avis? »

« A vous voir comme ça, j’ai déjà du mal à vous imaginer morte. Alors, rangée en tranches… c’est plus fort que moi, j’y arrive pas

-Rassurez-vous alors. Je ne suis pas en petits morceaux et encore moins dans la valise. Si un jour vous deviez faire le curieux, vous ne trouveriez pas un puzzle sanguinolent à l’intérieur

-Merci, vous m’enlevez un poids

-oh ne me remerciez pas! je n’y suis pour rien. je n’ai pas choisi. Je ne sais même pas où se trouve mon corps

-c’est possible ça?

-J’en suis la preuve vivante. Enfin… Vivante… »

 

Mon avis

Le titre « Fantôme d’amour » a éveillé mon intérêt. Je ne suis pas déçue. Dès le début, on se trouve pris dans une scène intrigante. Bizarre. Qui interpelle. Que se passe t-il? Le trouble vous prend à la gorge sans que vous sachiez pourquoi. Quel est ce rituel? Etrange!!! A quoi sert – il ? C’est presque un huis – clos. Léger et plein d’humour. Deux êtres aux antipodes l’un de l’autre qui apprennent à se connaître, malgré le fait qu’ils vivent dans deux mondes différents.

Fantôme d’amour est une histoire toute en douceur qui nous laisse accompagner les personnages dans leur quête. Quête de connaissance, de découverte de l’autre. Pas à pas, nous suivons l’histoire de cette découverte commune. Nous assistons à un jeu du chat et de la souris très subtil. D’une extrême douceur. Une recherche afin d’en apprendre plus sur l’autre. Sa vie. Sa situation actuelle.  L’enquête est fine et se déroule avec une touche de tendresse. Deux personnages aussi étranges l’un que l’autre.

Youn est un homme attachant qui semble délirant, mais, si profondément humain. Les personnes qui gravitent autour de lui sont particuliers. Il ont une sorte de tendresse qui les rend uniques. Même la course à la recherche d’un amour évanescent se fait entre délires, rires, ironie. Le tout, en toute tranquillité. Une course poursuite spéciale après un amour spécial. Un amour presque perdu. Existe t-il vraiment? Est-ce un rêve éveillé?

Le style est très léger et plein d’humour. Et cette impression d’être devant un écran et d’assister à la renaissance de deux êtres qui n’auraient jamais dû se rencontrer. C’est si agréable! L’écriture est délicate. Les mots sont aussi légers que l’histoire qu’ils racontent.

Les chapitres sont courts et la lecture agréable et facile. Dès le début, on se sent connecté à Youn cet homme troublant et à son obsession. A son délire qui n’en est peut-être pas un.  Sa douce folie. Fantôme d’amour est superbement écrit. Avec cœur. Avec un brin d’humour. Il fait passer le temps sans que l’on s’en rende compte. Un très bon compagnon de vacances. De voyage. Un très beau moment de lecture.

Ma note 18/20

ISBN 9782952857376  Ed. Sindbadboy  Broché 17€  Kindle 2,99€