La mare au faon – Iris Rivaldi – 2018

Quatrième de Couverture

Un autre rendez-vous avec le commissaire principal Paul Berger, chargé de mener une nouvelle enquête avec ses habituels compagnons d’aventure  du commissariat d’une petite ville de province qui pourrait être la vôtre.

Ce flic assez atypique, désormais connu de tous comme le Grogneux, savoure une retraite  bien méritée au soleil d’Italie, au bord du lac Majeur. Sa tendre épouse barbote dans un décor de carte postale quand son portable sonne: « Allô Paul, il faut que tu rentres de toute urgence, on a besoin de toi ». Appelé par le devoir, le voilà de nouveau fidèle au poste de police pour aider son jeune collègue et commissaire Fabien.

Face à une énigme pour le moins inextricable, notre fin limier à la longue expérience va faire tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas se laisser doubler par un sadique manipulateur. Une course contre la montre s’engage alors pour arrêter ce bourreau à l’esprit tordu.

Chronique

Promener son chien est une chose courante. Il flaire tout et fait des découvertes. Découvertes qui, parfois, mènent à des enquêtes policières. Comme c’est le cas pour le Grogneux. Une enquête bien mystérieuse. Même si elle met un coup de frein à son voyage de noces. Le Grogneux nous emporte dans une nouvelle enquête. Une enquête intrigante à souhait. Quel est ce mystère? Pourquoi un sadique jouerait-il avec les nerfs de la police? Des questions qui semblent sans réponse. Pour l’instant. Une course contre la montre s’engage. Le Grogneux parviendra t-il à mettre la main sur ce quidam?

Les chapitres sont courts et la lecture toujours plaisante. C’est avec une saine curiosité que nous tournons les pages. Que nous nous laissons emporter par cette énigme. Le suspens jusqu’à la fin.  Le Grogneux est toujours aussi amoureux. Ce qui ne l’empêche pas d’être ronchon.

La mare au faon est une course contre la montre qui se déroule en plusieurs étapes. Etapes qui s’imbriquent les unes aux autres, formant un parcours d’obstacles à lever au fur et à mesure de l’avancée de l’enquête. Pour notre plus grand plaisir, le Grogneux se meut avec aisance dans cette course contre la mort afin de trouver l’ennemi public n°1. N’est-il pas trop tard?

Note 18/20

9782322147427   Editions Books on Demand   223 p.   18€

Publicités

Le projet Traumaless – Philippe Mangion – 2018

Quatrième de Couverture

Quand l’Intelligence Artificielle se mêle de l’inconscient…. Brain Corp, une société spécialisée dans les neurosciences prétend effacer en quelques semaines les traumatismes refoulés qui handicapent notre quotidien.

Dans un premier temps, enthousiaste, le Dr Kaufman devient un opposant au traitement, après avoir découvert des effets secondaires irréversibles sur la personnalité. Le roman est construit autour de trois cobayes du Projet Traumaless, au destin hors norme. Il décrit leur évolution psychologique autant que les relations qui se nouent entre eux.

Agnès est une artiste dont le traitement perturbe l’inspiration. Victor est un surdoué empêtré dans l’obsession de trouver la théorie qui régit notre psychisme. Mehdi est un délinquant aux rêves de Gatsby le magnifique.

Mon avis

Un recrutement. Des psychologues. Des psychiatres. Des savants. Un projet. Des secrets. Dès la première page, on est mis dans l’ambiance. Feutrée. Un chouïa glaciale. on commence à se questionner. Des projets? Pour le bien de qui? De quoi? De la science? De l’Humain? Tout commence en douceur. L’air de rien. Puis, on entre dans la vie des cobayes. Le monde change. Les mots aussi. Sans oublier les cobayes.  Que se passe t-il? Peut-on changer l’âme humaine? Pour quel bénéfice? Quelles en sont les conséquences? Un miroir aux alouettes? L’enjeu n’est-il pas plutôt commercial?

Nous suivons les tribulations des bénéficiaires du traitement et nous nous surprenons à chercher ce qui a changé. Ce petit truc qui fait penser que finalement la science a peut-être réponse à tout. A chercher ce qui a été amélioré dans la vie de chaque cobaye. Lentement, sans trop s’en rendre compte, nous sommes pris dans cette histoire intrigante. Une histoire intrigante qui pourrait aller bien loin. Peut-être trop loin.  En entraînant l’Humanité dans des choix cornéliens. Dangereux. Suicidaires.

Le projet Traumaless est superbement écrit. C’est un roman dérangeant. Qui questionne au plus profond de soi. Un roman qui nous pousse à arrêter notre narcissisme habituel pour réfléchir à demain. A notre Monde. A l’Humanité. Un livre qu’on referme, mais qui nous ouvre d’autres horizons. Qui nous laisse dans l’expectative. Un  très beau roman.

 

Ma note 16/20

ISBN 9781976867927  212 p.