Pomme – Yaël Delalandre – 2015

Chronique

Une histoire sans mots. Une histoire en images. Une histoire imaginative. Une histoire pour enfant. Pour stimuler son imagination. Pour le laisser se fabriquer son histoire. Pomme. Le fruit ou la petite fille. Les tribulations d’une pomme et de son pommier. La fidélité d’une petite fille à son arbre. Disons  même, les aventures et les mésaventures d’une petite fille et de son pommier préféré.

Pomme est un petit livret pour enfant de plus de trois ans. Les croquis sont couleurs pastel. Une couleur qui accroche le regard. les pages sont épaisses et peuvent être tournées, manipulées par un enfant. Les dessins sont stylisés de manière à ce qu’un enfant s’y retrouve sans peine car il aura l’impression de les avoir dessinés. De beaux moments de partage parents-enfants. Pomme stimule l’imaginations des tout petits qui raconteront leur histoire. Leur conte. Une histoire qui changera chaque jour peut-être. Selon leur humeur. Ils feront un bout de chemin avec pomme.

Note 18/20

9782322016372   Book on Demand   28 p.   8,88€

 

 

Publicités

Les collines de Berkeley – Françoise Autin – 2010

Quatrième de couverture

Les collines de Berkeley qui donnent leur nom au livre, servent de cadre à une conversation entre l’auteur et une amie qui lui tient lieu de double, de miroir. Aux paysages californiens répondent les paysages européens de l’enfance, de la jeunesse et de la maturité, lieux de souvenirs et d’évocation.  De ces rebondissements dans l’espace et le temps jaillit, sinon la révélation du sens de la vie, du moins une source de bonheur intense.

Chronique

A la poursuite du bonheur. A la construction du bonheur. Tels sont les titres que j’aurai aussi pu donner à ce livre. Qu’est ce que le bonheur, d’ailleurs? Comment le représente t-on? Quels sont les moments de la vie où nous avons éprouvé ce sentiment? Des souvenirs désordonnés qui surgissent dans la pensée. Réels ou irréels? Peu importe. Ils sont là et ils sont beaux et doux. Un échange épistolaire entre deux femmes. Deux vies racontées. L’une  vit en France, l’autre en Amérique. Leur lien? Leur quête irréversible du bonheur. Un échange où rêves et réalité s’emmêlent pour former un tout. Pour faire remonter les souvenirs. Pour les magnifier. Peut-être?

Les collines de Berkeley est un petit livre qui tient facilement dans un sac, dont les feuilles beiges emmagasinent des trésors de mots. Des trésors d’histoires qui nous font voyager dans le temps. A travers le temps. A la rencontre de mystérieux châteaux. De mystérieuses demeures par delà l’Atlantique. A la rencontre des joies incommensurables de l’enfance. Souvenirs réels? Magnifiés? Peu importe, du moment qu’ils sont acceptés, relatés et un brin idolâtrés. Les souvenirs d’une petite fille devenue femme. Une femme qui « reconstitue » ses souvenirs disparus. Oubliés

Les collines de Beverley est un roman qui se lit comme un conte. Un conte inventé au fur et à mesure de la discussion. Un conte où nous reconnaissons des parcelles de nos vies. De nos souvenirs. Un conte qui se brode finement. Tel une dentelle. Tel les collines de Berkeley

Note 16/20

9782919270002   Editions les trois platanes    120 p.   12€

Partis sans laisser d’adresse – Susin Nielsen – 2019

Quatrième de couverture

Félix Knutsson, douze ans trois quarts, vit avec sa mère, Astrid, et sa gerbille Horatio. Tous trois vivent dans un Combi Volkswagen « emprunté ». Astrid assure que la situation va s’arranger dès qu’elle aura trouvé du travail, et fait promettre à Félix de garder le secret. L’adolescent tient sa langue et parvient à faire sa rentrée dans un nouveau collège, comme si de rien n’était. Mais à mesure  que l’hiver s’approche les temps se font de plus en plus durs. Félix en est sûr: la meilleure manière de s’en sortir est de participer à son émission favorite, qui, que, quoi, quand?. S’il gagne, il remportera vingt cinq mille dollars, et alors Astrid et lui n’auront plus aucun souci à se faire.

Chronique

Un jeune garçon un brin mature. Une mère qui est une sorte d’adolescente dans sa manière d’agir. Une mère aventurière qui prend la vie comme elle vient. Ce qui rend leur vie bien aventureuse. Hasardeuse.

Félix subit la vie que lui fait mener Astrid, sa mère. Avec stoïcisme. Cependant, il n’est pas facile de vivre quand on se retrouve sans logement et que l’on vit dans un Combi. Que répondre quand on vous demande une adresse? Comment avoir un minimum d’hygiène quand on prend un bain à la sauvette? Comment expliquer sa situation à des amis, surtout quand on a douze ans trois quarts? Félix le geek se sent plus responsable que sa mère. Il n’accepte pas toujours les actions de cette dernière. Mais comment le lui dire? Comment lui expliquer sa colère, son ras le bol? La colère de subir son caractère à l’origine de tout leurs déboires. Et que dire de sa mauvaise foi et de son orgueil mal placés?

Partis sans laisser d’adresse est l’histoire d’une longue descente aux abymes d’un enfant et de sa mère. Deux personnes qui perdent peu à peu pied pour s’installer dans une voiture. C’est l’histoire d’une famille qui se cache du regard des autres. Du regard que la société pourrait leur porter. C’est l’histoire de milliers de gens qui nous entourent, qui vivent cette détresse et qui font tout pour se fondre dans la masse. C’est l’histoire d’une désespérance. C’est un cri terriblement muet que poussent des milliers de familles autour de nous. Partis sans laisser d’adresse est le récit d’un espoir envers la générosité humaine. C’est un roman, très pudique, qui nous fait réfléchir profondément. Qui nous pousse à regarder autour de nous pour voir ce qui se cache sous un vernis d’apparence. Cette misère tue par les mots. Criée par les attitudes et les comportements. C’est un roman qui nous fait comprendre pourquoi certains courriers sont retournés avec la mention « partis sans laisser d’adresse« .

Note 17/20

9782330120566   Editions Hélium   240 p.   14,90€

 

 

 

La piquante douceur de la joue de papa – Alice Brière-Haquet/Sylvie Serprix – 2019

Quatrième de couverture

Des mots et des images qui s’amusent à nous surprendre en se rapprochant!

Chronique

Il existe des livres atypiques. Ils sont faits pour le plaisir des yeux, de l’intellect. Pour le plaisir de la discussion. Pour le plaisir de l’échange. Ce qui est le cas de la piquante douceur de la joue de papa. Un livre fait d’oxymores (l’utilisation de deux mots aux sens contradictoires). Dès le titre, nous savons que nous allons nous délecter des mots.

Un beau livre. Un grand livre très coloré qui attire le regard, quel que soit l’âge. En fait, une suite d’oxymores hilarants. Pour tout discours, une phrase sur une double page qui fait sourire. Des dessins qui expliquent l’oxymore avec beaucoup d’humour. Qui réveillent des souvenirs. Qui démontrent l’anachronisme de la vie. Ce qui en fait la beauté. Ce qui en fait la complexité. La piquante douceur de la joue de papa, une phrase qu’un enfant peut dire en toute innocence et dans un éclat de rire. C’est une joue douce mais qui pique car il y a une barbe naissante.

La piquante douceur de la joue de papa est un concentré d’oxymores. Elles s’étalent sur chaque double page. Ce sont des devinettes, des fous rires en perspective en famille. A chaque page, sa couleur. Une belle et brillante couleur qui accroche le regard. Des compositions très recherchées et faciles à expliquer. Des compositions qui éveillent la curiosité des enfants, des adultes. Des compositions très drôles. C’est ce qui est mis en exergue. C’est un superbe album qui permet à toute le famille de participer à une agréable partie de jeu de mots.

Note 18/20

9782360110889   Editions Motus    40 p.    13€

Le voyage d’un chat – Christophe Bladé & JustineF – 2019

Quatrième de couverture

Motus est un jeune chat rêveur et curieux qui découvre le courage au fil de son aventure. Il quitte son abri tranquille, s’éloigne du monde des humains, pour devenir un fier « poileux ». Son voyage l’oblige à prendre des risques, à faire des choix, à suivre son intuition  pour, au retour, être heureux de partager un trésor avec une jeune fille.

Mais n’est ce pas aussi ton destin, à toi lecteur, de t’enrichir d’expériences pour être plus fort  et mieux accompagner ceux que tu aimes? Alors va… voyage avec ce petit personnage qui, quelque part, te ressemble! Ecoute la Nature. Peut-être le murmure de la forêt t’invitera t-il à goûter … le miel de la lune!

Mon avis

Le monde des humains vu à travers le regard d’un chat et d’un vieux chêne. Le monde tout simplement. Une découverte. Une délicatesse. Une tendresse. Un chat qui rêve d’un ailleurs. Finalement, comme tout le monde. Un voyage rempli d’aventures. Motus va de découverte en découverte. C’est un petit mais courageux chaton.

Le voyage d’un chat est conseillé aux enfants à partir de six ans. Cependant, c’est un livre qui peut être lu à des tout petits, par leurs parents. Il crée un moment de grande complicité.  L’imagination d’un enfant, quel que soit son âge, est sans limites. Il pourra poser des questions et laisser libre cours à son imagination. Les textes en italique expliquent la vie des chats avec beaucoup d’humour. Explications qui peut piquer la curiosités de ces doux rêveurs. Ce qui augure de beaux moments de fous rires dans une famille. Dans une fratrie.

Les images sont en noir et blanc, sauf la dernière page qui est en couleurs, expliquant ainsi la joie de Motus d’avoir accompli son rêve et d’avoir mûri. De plus, les enfants peuvent ainsi ajouter leur propres couleurs. Pourquoi pas un chat rouge et un canard vert? Toujours leur imagination débordante. Le voyage d’un chat leur permet aussi d’apprendre les habitudes, les cris des animaux. Imaginez un petit bout de chou se tortillant pour marcher comme un canard. De grands moments de complicité en perspective.

Le voyage d’un chat est un roman qui apprend l’entraide. Le bonheur de rêver. Le partage. Un roman qui plaira à tous les enfants. A tous les parents. Un roman d’une superbe beauté. D’un superbe réalisme. Peu importe l’âge, les enfants se régaleront.

Ma note 19/20

9782378735456  Editions Ex Aequo   Collection Saute-mouton    60 p.  8€

Le père Noël est un assassin – Clara Reynaert – 2018

Quatrième de couverture

Et si le Père Noël n’était pas vraiment celui que l’on croit? Thomas a 8 ans et se pose bien des questions à son sujet. Alors, c’est décidé: il va mener son enquête. Mais il est bien loin de se douter des surprises qui l’attendent.

Mon avis

Il arrive toujours un moment où un enfant  doute de l’existence du Père Noël, ou tente de le surprendre déposant les cadeaux au pied du sapin. Peu importe comment. Ils y réfléchissent beaucoup.  Le père Noël est un assassin répond aux questions de ces enfants. Il leur permettra d’avoir des possibilités de réponses. C’est un livre qui permettra aux parents d’élaborer une réponse ou d’engager une conversation avec leur progéniture surtout si ces derniers ont des avis différents sur la question: l’un y croit et l’autre non. En effet, c’est un livre qui se lit en tandem: Parents-enfants. Ce qui créera un échange enrichissant  entre eux. Une discussion complice.

Ce que j’aime avec les Editions Ex Aequo, c’est que leurs livres estampillés jeunesse peuvent être lus par tout le monde. Ce sont des livres qui développent et stimulent l’imagination des enfants. Le vocabulaire est à la portée de tous et il n’y a pas d’infantilisation du lecteur. Les couvertures sont belles et accrochent facilement le regard.

 Dans le Père Noël est un assassin, tout enfant peut s’identifier à Thomas, cet enfant curieux et tenace, et partir à son tour à la chasse au Père noël. Les chapitres sont courts et les lecture aisée. Il y a du suspens. De l’humour.  Des moments de doute. La fin invite chaque lecteur à se faire une idée qui lui est propre. Ce roman peut être un beau moment de partage familial pour la fratrie. Que du bonheur!!!

Ma note 18/20

9782378734954 Ed. Ex Aequo Coll. Saute Mouton 28 p.  5€

Le rêve de Chat Taigne – Colline Hoarau & Ben Renaut – 2018

Quatrième de couverture

Chat Taigne est le compagnon quotidien de Clémentine. Heureusement qu’il est là lorsque Colin, le marin, s’en va de par les océans. Chat Taigne rêve en secret, observant chaque jour les enfant passer devant la fenêtre. Son souhait est de les accompagner à l’école. Pourra t-il réaliser son rêve? Que vont devenir ses maîtres? Restera t-il seul? Chat Taigne n’a pas fini de nous étonner.

Mon avis

Dès les premières pages, l’enfant part à la découverte du monde. Découverte qui peut s’accompagner d’une carte. Un beau moment de partage avec ses parents. Puis c’est la découverte du vocabulaire exotique. Enfin, c’est la découverte de ce chat rêveur et de son nom. Du quotidien de ce dernier et de ses désirs les plus fous. Les réalisera t-il? Même s’il ne peut pas parler, Chat Taigne emporte les enfants dans son monde et les accompagne dans le leur. Les jeunes lecteurs se familiarisent avec la vie et ses aléas bons ou mauvais. La différence. La difficulté d’apprendre. L’amour de l’école. La perte.

Un livre écrit pour dyslexiques, grands ou petits. Ce qui rend la lecture très agréable, surtout pour un enfant de six ans qui découvre les mots. La lecture. La couverture est minimaliste et très douce au toucher. Les dessins sont simples et les couleurs attirent le regard. A travers sa lecture, ce livre met en avance la complicité, le partage avec les parents. De très beaux moments en perspective.

Ma note 17/20

9791034808977  Evidence Editions  Collection Farfadet  41 p.  13€

LIANN, L’enfant Faune – Suzanne Max & Alain Benoist – 2018

Quatrième de couverture

Tout au fond de la forêt, à l’abri des regards des humains, vit le mystérieux peuple des Faunes. Et, parmi eux, Liann l’enfant Faune. Curieux et épris de liberté il décide de quitter sa forêt pour explorer le monde et découvrir la civilisation des hommes.

Mon avis

 fauneQuel est l’enfant qui n’a jamais rêvé de faire comme les grands? De montrer aux adultes qu’il peut agir seul? Qu’il est indépendant? Quel est l’enfant qui n’a jamais rêvé de partir à l’aventure, même si c’est dans la cour du voisin? Avec Liann à qui il peut s’identifier, cet enfant rêveur vit cette aventure en toute sécurité. Liann est un tout petit enfant. Différent des humains. Curieux de tout comme on peut l’être à son âge. Il va de découvertes en découvertes. Bonnes ou mauvaises. Il apprend à se connaître. A connaître les autres et à accepter leurs différences.

Liann l’enfant faune est un livre superbe. Par sonfaune histoire. Par ses images. Pour un enfant curieux de tout, Liann lui apprend la curiosité saine. La prudence. Les images sont sublimes et Liann est mignon à croquer. Les couleurs sont douces et accrochent le regard du lecteur. Les chapitres sont courts et illustrés. Ce qui permet à un enfant de laisser une grande place à son imagination.

Ce que j’aime avec les Editions Ex Aequo, c’est que l’enfant et son imagination sont mis à l’honneur. Tout est fait pour que la lecture soit ludique. Pour que le jeune lecteur s’approprie l’histoire et prenne goût à sa lecture. Liann l’enfant faune est un très beau roman que les enfants adoreront feuilleter.

Ma note 18/20

9782378734596   Ed. Ex Aequo   Coll. Saute-Mouton  53 P.  Broché 10€

Trocs de choc – Jean-François Thomas – 2018

Quatrième de couverture

Où est donc passé Timo? Sa disparition aurait – elle un rapport avec ces étranges objets que Julien et Singh ont découverts et rapportés à l’école pour faire du troc? Laurianne en est persuadée. Elle décide de se joindre aux deux garçons pour retrouver Timo et percer le mystère.

 

Mon avis

Une exploration des grottes. Une curiosité. Des bidules bizarres. Un troc. En toute innocence. Des échanges de gamins dans une cour de récréation. Rien de bien spécial. Détrompez vous. C’est le début d’une belle aventure pour Timo. Une aventure qui débute avec un « truc » qui ne lui a coûté que des broutilles. Une broutille qui a échappé à la curiosité de sa sœur. Ce qui est rare.

Dans trocs de choc, on retrouve cet esprit aventurier, cette curiosité qui anime tous les enfants de la terre. Ces moments où le monde leur appartient. Loin des adultes. Un rêve. Mais, comment faire quand il se réalise? Comment faire lorsque la peur, la solitude, la curiosité et l’impression d’avoir fait une grosse bêtise se bouscule dans sa tête d’enfant? Faut-il avancer? Comment revenir en arrière? Les amis de Timo réussiront – ils à le retrouver? Ce suspens tient en haleine durant toute la lecture. On ira de découverte en découverte.

Trocs de choc est très bien écrit. Les chapitres sont très courts. Ce que j’aime avec cette collection que je découvre, c’est que ces livres Jeunesse peuvent être lus par tout le monde. Pas seulement les Adolescents. J’y ai trouvé un grand plaisir. Une très agréable lecture.

 

Ma note 16/20

9782378730529  Ed. Exæquo  Coll. Saute-mouton  137 p.  12€