Lasik et la baleine Légendes de la Terre de Feu – Jacqueline Heissat – 2019

Quatrième de couverture

Comment la Terre de Feu est-elle devenue une île? Comment naquirent les saisons? Pourquoi Hanouxa fait-elle chavirer les embarcations des hommes? D’où viennent les dauphins? Comment Lasik se retrouva t-il dans le ventre de la baleine? Des légendes cosmogoniques et étiologiques, envoûtantes, qui nous feront découvrir la richesse et l’originalité de la culturede peuples aujourd’hui disparus.

Chronique

Les contes sont toujours un voyage. Un voyage à travers une époque. Un voyage à travers la naissance d’un passé qui accoucha du présent. Lasik et la baleine – légendes de la Terre de Feu ne déroge pas à la règle. Comment est née cette terre? Comment naquirent les saisons? Oubliez les théories scientifiques. Oubliez la question de culture générale. Laissez vagabonder votre imagination.

Lasik et la baleine – Légendes de la Terre de Feu fait appel à notre imagination. Ce recueil de contes repousse les frontières de la réalité pour nous faire naviguer dans l’imaginaire d’un peuple.  L’imaginaire d’une terre. Dans la richesse d’une civilisation. Nous accompagnons un peuple d’une grande force. Un peuple qui raconte ses racines

La lecture est agréable. Le recueil se lit d’une traite. Les mots sont pleins de force. De cette force qui enracine le peuple sur la terre. Les mots, les chapitres nous font découvrir à chaque fois une nouvelle histoire. De nouvelles légendes. Légendes d’une terre qui fut formée à coup de lance-pierres. Des contes pour colorer les rêves et mettre des étoiles dans la vie.

Note 17/20

9782343110349   Ed. L’Harmattan    105 p.   12€

Publicités

Contes et récits imaginaires de Bretagne Intérieure – Pierre A. Lemaître – 2019

Quatrième de couverture

Cet ouvrage reproduit des contes et histoires familiales divertissantes qu’on racontait ,il y a un siècle, en Bretagne, dans la régions des sources de la Rance. Il répond aux curiosités des enfants désireux de connaitre comment l’on vivait, désireux de donner du sens à leur vie, ou attirés par la psychologie des personnages évoqués.

C’est aussi un document historique et ethnologique qui décrit la culture de la paysannerie pauvre de la Bretagne intérieure, au début du siècle dernier. Il analyse, ce faisant, le rôle éducatif  des grands-parents dans l’éducation des enfants, en illustrant la façon dont ils diffusaient les convictions d’une communauté, sans inculquer une morale absolue, qui rejetterait et exclurait les autres. Cet ouvrage constitue, ainsi, une réflexion philosophique sur le fait que les « valeurs » adoptées par les hommes varient selon leurs conditions de vie et, donc, avec le temps.

Chronique

Avoir une bonne fée comme marraine. Beaucoup de personnes en rêvent. Encore faut-il pouvoir respecter les conditions qu’elle impose. Epouser un prince fait partie de ces rêves. C’est ainsi que nous entrons dans le monde des contes et récits imaginaires de Bretagne Intérieure. Pierre Lemaître nous emmène dans la Bretagne profonde. Cette Bretagne d’autrefois où les fées étaient reines des forêts, des bois. Une Bretagne dont les coutumes étaient différentes des autres contrées qui l’entouraient.

Les contes se succèdent et ne se ressemblent pas. Mais, ils éveillent le même intérêt. Le même plaisir de la lecture. L’art de raconter. Avant chaque conte, l’auteur nous explique les traditions, les anecdotes sur le monde Breton. Ces derniers sont expliqués par le récit qui suit. La lecture reste agréable. Les contes plairont aux lecteurs de tous âges et de tous horizons. Nous entrons dans un monde qui fut. Dans une Bretagne en avance sur son époque. Dans une Bretagne où l’ouverture d’esprit, la curiosité, l’esprit de liberté, le respect de l’autre, l’entraide, l’hospitalité organisent la société.

Contes et récits imaginaires de Bretagne Intérieure nous emporte dans un monde pas si imaginaire que cela. Un monde où les humains respectent la nature et les êtres qui l’habitent. Un monde où la réalité se mêle au mystérieux pour donner naissance à la Terre de Bretagne. A l’esprit breton. Aux légendes de ce terroir et de ses habitants si fiers de leurs origines. C’est un livre qui nous explique les expressions si typiques à ce bout de terre. Une superbe lecture qui nous laisse entrevoir un monde magique. Un monde qui nous fait entrer de bon cœur dans les contes et récits imaginaires de la Bretagne Intérieure.

Note 18/20

9782343150659    Editions L’Harmattan     305 p.    26€

 

Odelia Floyd et la légende des huit pierres – Ludivine Casemode – 2018

Quatrième de couverture

Odelia Floyd est une jeune fille qui découvre son pouvoir: voyager dans des dimensions parallèles. Suite à son premier saut dans le temps, Odelia se voit associée au Cercle des Huit pierres, un groupuscule créé par son grand-père, également voyageur du temps et de l’espace. Elle s’aperçoit ainsi que son destin est lié à une légende ancestrale et qu’elle va devoir s’emparer de ses nouvelles capacités pour conquérir le cœur de tous.

Mon avis

Que se passe t-il quand, à seize ans, on se réveille avec une nouvelle vie, une nouvelle histoire, de nouveaux pouvoirs? C’est la découverte que fait Odelia, une jeune fille comme les autres et promise à un destin hors norme le jour de son anniversaire. Très prise par son apprentissage, elle va de découverte en découverte. A peine intronisée et déjà une mission à accomplir.

Les chapitres courts précédés parfois d’arbres généalogiques, le récit à la première personne facilite la lecture et nous permet de nous identifier à la jeune Ophélia. Nous vivons la lecture à travers ses émotions, ses pérégrinations. Nous vivons ses aventures trépidantes et souffrons avec elle face à l’inconnu, face aux attaques. Nous l’accompagnons dans sa quête de connaissances. Les poèmes qui parsèment Odelia et la légende des huit pierres sont beaux. Profonds. Nostalgiques. Douloureux. Un vrai plaisir même pour ceux qui ne sont pas adeptes de la poésie. Ce qui n’enlève rien à la beauté de l’histoire. A sa fragilité. Au contraire.

Odelia Floyd et la légende des huit pierres est une quête qui mène l’héroïne au bout d’elle-même afin qu’elle renaisse à sa nouvelle identité. Afin qu’elle donne une âme à sa mission. Une renaissance à la vie, nouvelle et énigmatique. Une possible naissance à l’amour? Odelia Floyd et la légende des huit pierres se lit d’une traite tant nous sommes pris dans l’aventure. Les mots bercent simplement notre curiosité et nous avançons au même pas que les héros. Avec les mêmes questionnements. La même curiosité. Un roman prenant. Un très beau moment de lecture.  Merci aux Editions du Panthéon.

Ma note 17/20

9782754739849   Ed. du Panthéon  272 p.  Broché 19,90€

 

Artahe le Dieu ours – Philippe Ward – 2018

Quatrième de couverture

Après dix années passées à Paris, Arnaud revient vivre à Raynat, village pyrénéen moribond. Il retrouve avec émotion Berthe Galy, une vieille femme malade qui a aidé sa grand-mère à l’élever après la mort de ses parents et Cathy, une amie d’enfance qu’un accident a rendue aveugle. Son retour coincide avec l’apparition d’un mystérieux ours qui ne se contente bientôt plus de massacrer des moutons et s’attaque aux hommes.

 

Mon avis

L’histoire d’un retour aux sources comme il en existe tant.  Un retour qui peut être à l’origine de beaucoup de phénomènes. En quelques jours, un choix qui bouleverse la vie d’un homme. Sa perception du monde. Du destin. Le début d’une nouvelle vie. Comme dans tous les villages reculés de France et de Navarre, cette vie est enfouie sous une tonne de secrets.  De non dits. De dires qui n’ont aucun sens. Apparemment. Et si comme le disait le proverbe:  » il n’y a pas de fumée sans feu  » ?

Une légende. Une histoire dans une atmosphère de secrets.  Est-ce le début d’une tragédie? Arnaud, héros bien malgré lui, a t-il eu raison de retourner sur les lieux de son enfance? Fera t-il la part des choses entre les légendes et la réalité? Quel est le secret qui plane sur ce village? Une sorte de chasse au trésor pas si virtuel que ça?

Chaque paragraphe amène son lot de question. D’indices. L’histoire se déroule doucement au rythme d’un village qui n’a peut-être plus d’avenir. Autour d’Artahe, des histoires naissent, s’inventent ou disparaissent dans le terroir de légendes séculaires.

Artahe le dieu ours est un voyage initiatique pour Arnaud. Un voyage à travers l’histoire, les légendes de son village. Un voyage qui l’aidera, sans aucun doute, à se retrouver. A se réconcilier avec le passé de sa terre natale. Son destin est-il lié à Artahe?  Au fait, qui est Artahe? Des questions qui trouveront peut-être réponse. Voici un roman très agréable à lire. C’est une très belle histoire sur fond de terroir. Un très beau moment de lecture.

 

Ma note 17/20

ISBN 9782350686141  Ed. Cairn 283 p.  Broché 17€