Une vie au service de la police technique et scientifique – Patrick Nazet – 2018

Quatrième de couverture

Patrick Nazet a exercé pendant 32 ans un métier passionnant, de quoi remplir sa mémoire de secrets, d’expériences et d’anecdotes qu’il a accepté de révéler dans ce livre. Il a participé à bien des enquêtes dont celles qui ont marqué les esprits et dont on parle encore: Jacques Mesrine, Thierry Paulin, Claude François et bien d’autres. Il a contribué aux évolutions de son métier, aidé à la construction de nouvelles techniques, de nouveaux fichiers. Il nous propose un témoignage professionnel dans un livre découverte, celui de son métier, tant médiatisé et finalement méconnu du grand public.

Chronique

Je ne sais pas pour vous. Mais, j’ai toujours rêvé de savoir comment fonctionnait la Police Scientifique. Quoi de mieux que d’avoir un authentique policier pour nous l’expliquer. Nous découvrons l’expérience de l’auteur au décours des années passées dans la police. Nous découvrons l’histoire de la police judiciaire des premiers balbutiements à nos jours. Nous accompagnons Patrick Nazet pas à pas dans le dédale des faits scientifiques. Des déroulements des enquêtes. Des faits sur lesquels ces dernières s’appuient pour mettre à mal les actes des délinquants. Les actes de ceux qui ont décidé d’ignorer la loi et de vivre en fonction de leur propre loi.

Une vie au service de la Police Technique et Scientifique nous fait découvrir les grandes enquêtes qui ont défrayé les chroniques. Nous entrons dans le saint des saints: le 36 quai des orfèvres. une adresse mythique. Savez-vous comment sont relevées et analysées des empreintes? Avez-vous déjà assisté à un interrogatoire? Comment s’est passé l’enquête sur la mort de Claude François? Sur l’enlèvement du Baron d’Empain? L’auteur nous raconte sa première enquête sur un vol à main armée. Sur un homicide. Rien à voir avec les séries américaines. Il nous raconte ses années d’expérience après une vie au service de la police Technique et Scientifique 

Note 16/20

9791092613667   Editions Chum   310 p.   18€

Publicités

Notre vie à trois – Colline Hoarau – 2015

Quatrième de couverture

regards croisés d’un patient et d’une impatiente en lien avec la maladie de Parkinson. C’est une vraie histoire ancrée dans une réalité ni drôle, ni éplorée. Elle est, tout simplement, sans artifice, comme l’authenticité de la vie. Vous serez embarqués dans ce dialogue, l’un faisant écho à l’une.

Mon avis

La maladie. Le malade. L’entourage. Surtout les aidants. Ces petites mains du bien-être du malades. Oubliés de tous. Incompris de beaucoup de monde. Ceux dont la fatigue est une dure réalité et le repos un merveilleux rêve. Ce roman m’a profondément touchée car en tant qu’ancienne soignante, j’ai connu leur souffrance légitime dans toute son ampleur. Leur infinie détresse. Du point de vue du patient, ainsi que de celui de l’aidant.

Notre vie à trois est une très belle histoire de vie. De maladie. De culpabilité qui défile au fil des pages. Au fil des chapitres. Une histoire d’humanité au-delà de la maladie. Au-delà de la souffrance  commune. Une souffrance si différente et si semblable. Cette pénibilité à se voir décliner. A supporter et à partager le quotidien de celui qui ne sera plus. A supporter la difficulté de cette intrusion non désirée. Une intrusion dans la vie sentimentale. La vie intime. Le quotidien. Notre vie à trois  démontre si bien que l’écoute auprès du malade, de l’aidant est d’une importance cruciale. Que déculpabiliser l’un et l’autre est une aide. C’est un roman qui souligne si bien cette colère. Contre soi. Contre l’autre. Contre l’intrus.

Notre vie à trois est un roman beau d’amour. De douceur. De tendresse. Il est profondément beau de colère. De culpabilité. D’incompréhension. De cette sorte de pudeur à refuser l’innommable qui s’infiltre dans les vies au risque de tout briser. C’est le point de vue de deux personnes qui vivent différemment la maladie. Qui se parlent et se répondent via la vie, la routine bouleversée. C’est un roman profondément humain. D’une grande force et d’une terrible tendresse. Tout est si vrai. Si fort. Chaque mot, chaque phrase relate la vie. La lutte âpre  au quotidien pour maintenir la vie ou ce qu’il en reste. Malgré les moments de désespoir, de fatigue, de culpabilité. Une très belle ode à la vie et à l’amour. Un superbe roman.

Ma note 19/20

9781770765528   Editions Dédicaces  104 p.