Extérieur Jungle – Vanessa Fucks – 2019

Quatrième de couverture

Ce qu’il avait voulu, c’était quoi? Etre un artiste, être aimé, se voir, qu’on le voit? Mais qu’on le voit tel qu’il était ou tel qu’il voulait être? Oui, il voulait son nom en gros sur les affiches, et cette femme si belle, si talentueuse à son bras. Il avait voulu tout cela si fort et pourtant tout avait disparu. Mais, n’était-ce pas justement cela l’essence de l’Art? Tristan est un acteur, du moins il le croit. Il croit que le vide qui l’habite peut s’emplir de la vision d’un autre et rayonner au-delà de sa propre existence. Et tant pis si  cette vision ressemble plus à un gouffre sans fond qu’à une aura. Qu’a t-il à perdre à présent, à part le peu de lui-même qu’il lui reste?

Chronique

Qui n’a pas connu une rupture douloureuse? Celle qui vous arrache le cœur, vous démolit l’âme et vous laisse hagard de douleur? Tristan traverse ce moment avec pénibilité et une bonne dose de plaisir à l’autodestruction. Cependant, il doit s’efforcer à reprendre sa vie en main s’il ne veut pas que sa vie professionnelle se termine dans le même état que sa vie privée.

Nous suivons le parcours d’un homme qui se noie dans sa douleur. D’un homme pris d’une douce folie destructrice et qui ne semble pas pouvoir remonter la pente. En a-t-il seulement envie? Peut-être qu’un voyage, un film à l’étranger, en compagnie d’un metteur en scène talentueux et complètement fou…

Extérieur jungle. Un euphémisme. Une folie des hommes. Une fin de non recevoir d’un artiste au bout de lui-même. D’un acteur  pris dans les rêtres d’un savant fou avec un clap pour arme. Mais pas que. Devrait-il aller au bout de la folie pour retrouver le goût de vivre? Aller au bout de la douleur pour se sentir renaître? Aura t-il ce sursaut de survie qui l’empêchera de plonger au fond de la détresse, du désespoir? Devra t-il subir l’extrême folie de l’humain pour enfin assainir sa douleur? L’existence est-elle en fonction de la reconnaissance mondiale? Ce qui est sûr c’est que le début sera la fin et peut-être que la fin sera renaissance.

Note 18/20

9782379120039   Editions Et le bruit de ses talons    149 p.   15€

 

Publicités

Jours de pluie – Pascal Graff – 2019

Quatrième de couverture

Une semaine aux Antilles, François tient son journal de voyage. Explorateur contemplatif, il collectionne les sensations. Il découvre avec délice les eaux tropicales. Un autre jour, il gravit des collines et pénètre la forêt. En chemin, il rencontre trois hommes étonnants, trois destins brisés qui déroulent leur vie devant lui. Derrière l’image de carte postale, apparaît alors une réalité complexe et tourmentée, dans laquelle François est aspiré. Quand la pluie s’abat avec violence sur cette île de tragédie, les trois hommes décident de rejouer leur destin. Ils entraînent avec eux François, dans une histoire qui n’est pas la sienne: le meurtre a son témoin.

Chronique

François, jeune français est en vacances sur une île des Antilles. Le dépaysement est assuré. Les rencontres aussi sont dépaysantes, surtout quand la population est accueillante et sympathique. Des vacances où il va découvrir l’autre visage de l’île. Celui que les touristes ignorent. Celui qui donne une identité particulière à ce lieu.

Au fil des pages, nous faisons la connaissance d’un touriste en goguette. Nous le suivons dans des aventures qu’il vit à chaque rencontre. Des rencontres avec des personnages hauts en couleurs et énigmatiques. Des aventures où les découvertes sont mystérieuses. Mais, est-ce le bon moment pour visiter Saint Peter? Une période de l’année où la pluie s’invite très souvent? Une pluie comme seule peut en recevoir une île tropicale. Une pluie qui rythme les évènements. Une pluie complice des évènements, de la vie. Une pluie qui gère les sentiments et les ressentiments. Acceptée de tout le monde. Parfois bénéfique. Parfois dérangeante. Toujours acceptée car elle cache les secrets les plus sordides.

Jour de pluie, au travers de ses chapitres, de ses pages, de ses mots, nous invite à une visite. Etrange, il faut l’avouer. Une visite qui révèle des énigmes. Une visite qui révèle les secrets les plus sombres que recèle l’âme des iliens. La lecture est aisée et se fait d’une traite. En filigrane se dessine une histoire. Une histoire comme il en arrive partout. Une histoire qui reste secrète, cachée aux yeux des touristes. Une histoire qui tue parfois les jours de pluie.

Note 15/20

9782343165882   Ed L’Harmattan   135 p.   15€

 

La Martinique à travers la carte postale ancienne – 2016

Quatrième de couverture

« Il faut épier le réel, ces existences surgies de tous les écarts, ces signes dans les regards qui s’accordent une espérance, cet outre-soi qui n’abdique pas, tout cela restitue l’identité de l’île, terre mouvante entre des passages orphiques, terre convoitée par les battements de cœur de l’histoire, terre de grands cris et de non-dits qui chacun ont leurs mystères, d’où soudain nous parvient le pays, jusqu’alors caché entre deux failles qui communiquent. »

Mon Avis

La Martinique. A travers le temps. Une île comme vous ne l’avez jamais imaginée. Des cartes postales en noir et blanc. Les cartes géographiques qui datent d’une époque où les traces étaient des chemins connus de tous. Au détour d’une page, les métiers de « Antan lontan« , comme dirait un certain Raphaël Confiant, défilent avec les costumes traditionnels. Avec les foulards qui expliquaient le statut matrimonial. Avec les places des villes où les marchandes se promenaient avec sur la tête leur marchandises, où se côtoyaient les élégantes qui se mesuraient du regard.

C’est toujours avec plaisir que l’on découvre des lieux avec une histoire, un passé. Les Editions HC déclinent ce beau livre en différentes régions françaises. Dans la Martinique à travers les cartes anciennes, les mots sont de prose et de vers. Ils riment avec beauté. Avec harmonie. Avec nostalgie. Ils nous parlent de l’Histoire (la grande et la petite). Des anecdotes propres à chaque morne. A chaque monument. Les cartes postales sont sources de tendresse. Elles sont un regard cru sur la société de l’époque.  Une société où la vie était dure, mais simple, mais belle. Une vie où la nature avait sa place. Une vie où rien n’était folklore

Au détour d’une page, Saint-Pierre, ville sacrifiée à un volcan vindicatif. Saint-Pierre, ville qui renaitra de ses cendres fumantes. Brûlantes. Et ces métiers qui, aujourd’hui, ne sont que des mots: marchand de balais. De paniers caraïbes. Des mots superbes qui font imaginer, rêver l’époque. Ces dames âgées, la pipe à la bouche. Ces danseurs de ladja, maîtres des bourgs, aujourd’hui tombés dans l’oubli.

Alors, imaginez ces mêmes cartes décrivant le passé du Périgord ou d’ailleurs, vous permettant ainsi de découvrir votre région. Un très beau voyage à travers le temps.

Ma note 19/20

9782357202634   Hervé Chopin Editions    160 p.   18,50€

 

Légère amertume (une histoire de thé) -Elanni & Djaï – Koffi Roger Nguessan – 2018

Quatrième de couverture

Découvrez l’histoire du thé dans le monde, depuis sa découverte en Asie jusqu’à son expansion en Afrique, au travers de la vie d’Adjoua, femme indépendante née au milieu du XXème siècle en Côte d’Ivoire.

Mon Avis

Le thé. Une boisson consommée dans le monde entier. A toute heure. A toute occasion. Cependant, s’est-on vraiment penché sur son histoire? Comment cette boisson  est-elle arrivée en Côte d’Ivoire? Pourquoi ne pas plonger au cœur de la petite histoire dans la grande histoire? C’est avec de belles planches en couleurs que les auteurs nous emmènent en voyage à travers le monde. Ils nous font plonger dans l’origine de cette plante. De l’Occident à l’Orient en passant par l’Afrique, nous allons à la rencontre des auteurs de l’implantation mondiale du thé.

Les anecdotes se suivent pour le plus grand bonheur du lecteur. Adjoua écoute avec attention l’histoire que lui raconte sa mère. Elle est avide d’en savoir plus. Tout comme le lecteur d’ailleurs. Elle n’imagine pas les aventures qu’elle vivra pour assouvir sa curiosité. Quel sera son rôle dans la transmission de cette histoire? Au gré de la vie. Au gré des rencontres. Le thé se fait roi. Le thé se fait trésor. A travers le monde. Le thé devient objet de convoitise. Plus surprenant, il devient l’objet de tous les dangers.

Au fil des pages, nous plongeons dans les trois étapes de la vie. Les trois étapes du thé: force de la vie. Amertume de l’amour. Suavité de la mort. Ces étapes sont aussi les titres des chapitres de cette superbe bande dessinée. Légère amertume (une histoire de thé) nous fait rêver et regarder différemment le thé, la plante la plus consommée à travers le monde, parfois dans une grande indifférence. Quel que soit le goût. Même avec une légère amertume. Celle de l’amour. Forte. Douce. Amère. Mais que l’on prend un grand plaisir à vivre. Ainsi que l’on prend plaisir à boire son thé, malgré son léger goût d’amertume.

Ma note 18/20

9782343156859  Editions l’Harmattan  60 p.   12,90€

 

Le voyage d’un chat – Christophe Bladé & JustineF – 2019

Quatrième de couverture

Motus est un jeune chat rêveur et curieux qui découvre le courage au fil de son aventure. Il quitte son abri tranquille, s’éloigne du monde des humains, pour devenir un fier « poileux ». Son voyage l’oblige à prendre des risques, à faire des choix, à suivre son intuition  pour, au retour, être heureux de partager un trésor avec une jeune fille.

Mais n’est ce pas aussi ton destin, à toi lecteur, de t’enrichir d’expériences pour être plus fort  et mieux accompagner ceux que tu aimes? Alors va… voyage avec ce petit personnage qui, quelque part, te ressemble! Ecoute la Nature. Peut-être le murmure de la forêt t’invitera t-il à goûter … le miel de la lune!

Mon avis

Le monde des humains vu à travers le regard d’un chat et d’un vieux chêne. Le monde tout simplement. Une découverte. Une délicatesse. Une tendresse. Un chat qui rêve d’un ailleurs. Finalement, comme tout le monde. Un voyage rempli d’aventures. Motus va de découverte en découverte. C’est un petit mais courageux chaton.

Le voyage d’un chat est conseillé aux enfants à partir de six ans. Cependant, c’est un livre qui peut être lu à des tout petits, par leurs parents. Il crée un moment de grande complicité.  L’imagination d’un enfant, quel que soit son âge, est sans limites. Il pourra poser des questions et laisser libre cours à son imagination. Les textes en italique expliquent la vie des chats avec beaucoup d’humour. Explications qui peut piquer la curiosités de ces doux rêveurs. Ce qui augure de beaux moments de fous rires dans une famille. Dans une fratrie.

Les images sont en noir et blanc, sauf la dernière page qui est en couleurs, expliquant ainsi la joie de Motus d’avoir accompli son rêve et d’avoir mûri. De plus, les enfants peuvent ainsi ajouter leur propres couleurs. Pourquoi pas un chat rouge et un canard vert? Toujours leur imagination débordante. Le voyage d’un chat leur permet aussi d’apprendre les habitudes, les cris des animaux. Imaginez un petit bout de chou se tortillant pour marcher comme un canard. De grands moments de complicité en perspective.

Le voyage d’un chat est un roman qui apprend l’entraide. Le bonheur de rêver. Le partage. Un roman qui plaira à tous les enfants. A tous les parents. Un roman d’une superbe beauté. D’un superbe réalisme. Peu importe l’âge, les enfants se régaleront.

Ma note 19/20

9782378735456  Editions Ex Aequo   Collection Saute-mouton    60 p.  8€

Odyssée Mahoraise – Phil Ouzov – 2018

Quatrième de couverture

Enseignant en métropole, Charline en burn out, obtient sa mutation pour Mayotte au cœur de l’ Océan Indien. Fini les classes indisciplinées, place au travail facile dans un cadre exotique. C’est du moins ce qu’elle pense. Sur l’île aux parfums le bon et le mauvais se côtoient et les aventures insolites ne manquent pas. Heureusement Charline rencontre John, naturaliste qui lui fera découvrir les beautés du lagon en bathyscaphe. Mais le temps passant la question se pose inévitablement, faut-il rester ou quitter Mayotte?

Mon avis

Les aventures d’une enseignante métropolitaine en terre Mahoraise. Quand Charline débarque à Mayotte, les rêves plein la tête, elle est loin de se douter de ce qui l’attend. Le dépaysement est complet. L’île semble faire un pied de nez à cette institutrice un peu trop dans les nuages. Pour le plus grand plaisir du lecteur.

En effet, les personnages sont hauts en couleur et les dialogues sont d’une succulence telle que l’on en redemande. Les planches sont superbes de réalisme. Les personnages sont croqués de telle manière qu’il suffit d’un coup d’oeil pour connaître leur trait de caractère. Non seulement Phil Ouzov a un superbe coup de crayon, mais il a beaucoup d’humour. Du moins, ses personnages. Son histoire.

A chaque page, la suite d’une histoire qui nous fait rire aux éclats, tant Charline en fait et en voit de belles. Elle affiche un  optimisme hors pair. Ce qui est tout à son honneur. Finira t-elle par adopter son nouveau style de vie? Se laissera t-elle porter par ses rêves? Ses déboires auront-ils raison de sa candeur?

Odyssée Mahoraise respire la joie de vivre. Son humour est frais, cinglant, ce qui ne fait que donner envie d’en lire encore et encore. La présentation des fantasmes que l’on peut avoir quand on arrive dans un pays. C’est une superbe bande dessinée qui respire la bonne humeur. A mettre entre toutes les mains. Je remercie les éditions des bulles dans l’océan de m’avoir permis de découvrir cette superbe bande dessinée

Ma note 18/20

9782919069507  Ed. des bulles dans l’Océan  80 p.

 

Le rêve de Chat Taigne – Colline Hoarau & Ben Renaut – 2018

Quatrième de couverture

Chat Taigne est le compagnon quotidien de Clémentine. Heureusement qu’il est là lorsque Colin, le marin, s’en va de par les océans. Chat Taigne rêve en secret, observant chaque jour les enfant passer devant la fenêtre. Son souhait est de les accompagner à l’école. Pourra t-il réaliser son rêve? Que vont devenir ses maîtres? Restera t-il seul? Chat Taigne n’a pas fini de nous étonner.

Mon avis

Dès les premières pages, l’enfant part à la découverte du monde. Découverte qui peut s’accompagner d’une carte. Un beau moment de partage avec ses parents. Puis c’est la découverte du vocabulaire exotique. Enfin, c’est la découverte de ce chat rêveur et de son nom. Du quotidien de ce dernier et de ses désirs les plus fous. Les réalisera t-il? Même s’il ne peut pas parler, Chat Taigne emporte les enfants dans son monde et les accompagne dans le leur. Les jeunes lecteurs se familiarisent avec la vie et ses aléas bons ou mauvais. La différence. La difficulté d’apprendre. L’amour de l’école. La perte.

Un livre écrit pour dyslexiques, grands ou petits. Ce qui rend la lecture très agréable, surtout pour un enfant de six ans qui découvre les mots. La lecture. La couverture est minimaliste et très douce au toucher. Les dessins sont simples et les couleurs attirent le regard. A travers sa lecture, ce livre met en avance la complicité, le partage avec les parents. De très beaux moments en perspective.

Ma note 17/20

9791034808977  Evidence Editions  Collection Farfadet  41 p.  13€

Bucéphale et Alexandre – une amitié interdite – Marjolaine Pauchet – 2018

Quatrième de couverture

Le père d’Alexandre est éleveur de taureaux de corrida. Le garçon grandit dans le milieu de la tauromachie qu’il adore. Jusqu’au jour où né dans l’exploitation, un jeune taureau, Bucéphale. Etre le garçon et l’animal née une amitié extraordinaire qui va tout balayer, les anciens rêves, les certitudes et les doutes. Mais, comme tous les taureaux de l’exploitation, Bucéphale est destiné à mourir dans une arène. Pour le sauver, Alexandre est prêt à tout. Aidé de sa fidèle chienne Vadrouille, il s’enfuira et devra affronter l’incompréhension, mais découvrira aussi des mains tendues. Cela suffira t-il à sauver Bucéphale?

 

Mon avis

Alexandre, neuf ans, vit dans une belle maison en Provence. La tauromachie est une de ses passions. Pour faire comme son père. A cet âge, la vie joue parfois bien des tours. Une belle histoire entre un enfant et un veau. Quoi de plus naturel? De plus simple? Nous assistons à cette rencontre. Toute en tendresse. Deux êtres que tout séparait se rencontrent. Se reconnaissent. Grandissent et avancent ensemble dans la vie.

Alexandre, le petit héros et son compagnon Bucéphale nous font vivre une belle histoire. On se surprend à soutenir Alexandre dans ses pérégrinations avec son ami. Emouvante. Tendre. Ce jeune Don Quichotte de Provence arrivera t-il à ne pas perdre son ami? A lui éviter de finir sa vie dans une arène? Un voyage au bout de soi. Au bout de l’amitié. Un voyage initiatique qui mène à la maturité. Un voyage qui fait fi des traditions.

Bucéphale et Alexandre – une amitié interdite se lit d’une traite. Agréablement. Une histoire envoûtante.Que de beauté! Que d’amour! Que de force! Que de tendresse! Un très beau livre à lire absolument. Peu importe l’âge.

 

Ma note 18/20

9782955194256  Ed. de la goutte d’étoile  219 p.   7,90€