Publié dans Théâtre

Promenade – Marc Le Savetier – 2019

Quatrième de couverture

JULIEN – J’écris leur douleur, son corps sans habit… J’écris ce qu’ils disent… Mais j’ai peur de cette écriture-là. J’ai peur qu’elle ne soit que leur propre prison… C’est comme ces images qu’ils regardent sans cesse. La douleur, ça prend tout le regard!… Quand on m’a demandé de venir, j’avais peur d’y aller… Je suis venu…

Ils n’ont pas péri dans l’attentat, mais ils ne sont que des ombres. Meurtris dans leur chair, anéantis, ils racontent l’horreur en boucle sans pouvoir l’exorciser. Patiemment, Julien les écoute, arrêtant leur récit intarissable sur les quelques mots vivants qu’il leur reste. Alors, ils se raccrochent à leur propre histoire, retrouvent leur existence, leur être, leurs espérances, un élan de résilience…

Chronique

« L’horreur ne s’écrit pas et ne se parle jamais tout à fait, c’est une illusion de le croire » dit l’auteur dans sa préface. Cependant, quand on a vécu l’horreur, l’écriture et la parole deviennent une nécessité pour soigner cette meurtrissure qui peine à se refermer. Comment raconter? Comment témoigner? Quels mots utiliser? Peut-on raconter?

Promenade est une pièce de théâtre qui raconte un certain quatorze juillet, un feu d’artifice comme tant d’autres avant. Un jour qui ne sera plus jamais comme les autres. Une nuit de fête cauchemardesque. Pourquoi certains sont-ils partis? Pourquoi d’autres ont-ils survécu? Des questions que se posent les témoins obnubilés par la présence des absents. Des témoins obnubilés par leur bruyant silence. Nous découvrons des personnes hébétées qui découvrent une scène de guerre. Des personnes qui découvrent un carnage sans nom. Ce sont des personnes terrorisées qui tentent de retrouver leur esprit pour comprendre l’incompréhensible. Comment une fête familiale a t-elle pu virer au cauchemar?

Promenade, à travers ses personnages, nous fait revivre ces moments que le cerveau a du mal à accepter. Ces moments que le cerveau a du mal à analyser. Chacun se souvient de cet instant où la vie a basculé. De cet instant où la mort s’est invitée. Instants que le cerveau enregistre et efface infiniment tel un ordinateur qui bug et peine à s’éteindre. Chacun regrette un geste, un regard, un état d’âme. Des regrets vecteurs d’une souffrance sans nom. Des regrets vecteurs d’un deuil quasi impossible. Promenade, une pièce de théâtre qui appelle à la tolérance, à la résilience, malgré cette nuit d’horreur sur la Promenade.

Note 18/20

9782343174952   Editions L’Harmattan    Collection En Scène    60 p.   10€

Publicités
Publié dans fiction, romans

Une deuxième chance – Valérianne – 2017

Quatrième de couverture

Depuis le monde de l’après vie, des êtres veillent sur nous comme des anges. Phil est l’un d’entre eux. Il a la mission de redonner l’envie de vivre à Lila, enfouie dans un profond coma suite à un grave accident. Sa souffrance est telle qu’elle s’abandonne déjà au presque néant.

Phil tente de la sortir de ses doutes, de cette absence à elle-même qui la maintient entre deux mondes mais les héritages du passé vont ressurgir perturbant le travail de Phil. Faut-il faire mourir le passé pour espérer disposer d’une deuxième chance?

Mon avis

Que se passe -t-il quand un être navigue dans les limbes sans trop savoir ce qu’il veut? Sans savoir où il se trouve? Doit-il partir ou rester? Telles sont les questions que nous pouvons légitimement nous poser. Qu’en est-il de la vie avant la mort, dans un état végétatif? Comment faire? Qui peut aider ces êtres perdus? Phil, un de ces aides vivant dans les limbes se lance dans l’aventure en prenant soin de Lila. Que se passera-t-il? Arrivera -t-il au bout de sa mission? A quel prix?

Une deuxième chance nous raconte les péripéties de ces deux personnages unis par la « presque mort ». Ce roman propose  juste une réponse. Une histoire extrêmement sensible. D’une grande beauté. Des instants forts. Durs. Mais des instants de tendresse. D’humanité. D’humilité. La lecture se fait addictive au fur et à mesure des pages. Les mots sont forts et emportent le lecteur dans cette douce lutte. Pour la vie. Pour l’espoir.

Mais qu’en est-il de cette vie retrouvée? Qu’en est-il des projets pour rendre cette vie meilleure? Plus intense? Un intense renouveau. Un renouveau tenté d’espoir et de force. La force d’entamer une nouvelle vie.  Une deuxième chance nous démontre que la vie est un trésor. Parfois, il suffit d’un coup de pouce. D’une décision pour faire des changements. Pour évoluer. Pour faire le bon choix. Le choix qui permettrait d’aller de l’avant.

Phil est là, discrètement et aide en toute humilité Lila à refaire sa vie. A en changer le cours. A aller de l’avant après une parenthèse de vie pas choisie. L’aide, l’encouragement d’un être, d’un ange qui débarrasse des idées négatives. D’un être qui redonne confiance en soi. Un ange discrètement présent. Fort et encourageant. Qui a confiance. Qui insufle à Lila la force de se tourner vers l’avenir avec conviction. Pour qu’elle se donne une deuxième chance.

Ma note 18/20

9791026208648 Ed. Librinova 261 p.

Publié dans Nouvelles

Chicha – Virginie Vanos – 2016

Quatrième de couverture

Chicha, un petit chat, tente de sauver sa maîtresse de ses comportements autodestructeurs. A près de 40 ans, Charlotte et Laura transforment diamétralement leurs vies, chacune à sa façon… L’ami de Félix, rejeté par les siens, trouve sa voie en dehors des sentiers battus, alors que Rose fait de son existence un hymne permanent à la joie.

Ces cinq personnages aussi atypiques qu’attachants, passant du rire aux larmes, de l’abattement à l’espoir le plus fou, nous plongent dans une réflexion intense sur ce droit inaliénable qu’est le bonheur.

 

Mon avis

Une histoire douce. Belle. Tendre. Chaleureuse. Entre un chaton et sa maman humaine. Une histoire d’amour inconditionnelle. Merveilleuse de beauté. De souffrance. Telle est la première nouvelle qui nous laisse rêveur tant elle est tragiquement belle. Belle danschicha toute sa tristesse.

La seconde nouvelle m’a fait sourire. L’image, l’idée que les gens se forgent sur les autres est intrigante. Un beau message d’espoir. De résilience. De belles leçons de vie. De tolérance. D’amour de l’Autre. Quelle que soit sa différence. Et je ne vous parle que de ces nouvelles!!vanos V.

Chicha est un recueil qui se lit en un battement de cils tant les histoires sont émouvantes. Pleines d’une profonde tendresse. Chaque mot renvoie à soi. A l’autre. Pour regarder au fond de soi et faire taire les préjugés qui enlaidissent les relations humaines. Une ode à la tolérance. Un recueil à mettre entre les mains de notre jeunesse, de tous, afin que l’Humain ne soit aimé que pour ce qu’il est. Ce qu’il a le droit et la liberté d’être.

Que de beaux, de bons moments en compagnie de Chicha. Un conseil: Lisez-le! Offrez-le! Juste une chaîne d’amour, de tolérance à la face de notre monde actuel.

Ma note 17/20

ISBN 9782334197335  Ed. Edilivre  68p.   Broché 9€