Le nouveau parleur – Franck J. Matthews 2020

Quatrième de couverture

Degan est un voleur reconnu du Bagne d’Avir. Vaquant à de malhonnêtes occupations, il s’en prend à une vieille femme apparemment sans défense, mais sa victime s’avère être une cible moins facile que prévu. Degan se voit même convaincu par des arguments frappants de suivre la mystérieuse vieille femme au cours d’un périple dont il ignore l’objectif. Cette dernière déteste les criminels et le fait bien sentir, mais Degan porte la marque des Parleurs, ces créatures légendaires capables de ressentir les émotions des êtres vivants qui les entourent. Or, les Parleurs ont disparu des siècles auparavant et non sans raison. Que peut bien signifier l’apparition de la marque ? Et comment un voleur de bas étage peut-il en être le porteur ?

Chronique

Un proverbe africain dit que « nul ne peut affirmer que l’enfant du voleur ne mangera pas tant que la nuit n’est pas tombée« . En effet, le voleur agit toujours dans la discrétion. Degan en est un. Un fameux, en plus. C’est un voleur doué et intelligent. Mais, un jour, il commettra le vol de trop. et ce sera le début de ses mésaventures. Doit-il en rire ou s’en mordre les doigts? Comment est-il arrivé dans cette galère? Va t-il en sortir?

L’aventure ouvre ses bras à Degan. Contre sa volonté. Il est obligé de faire contre mauvaise fortune bon coeur. Pourtant, la vie n’a pas été des plus clémente avec lui. Le sera-t-elle davantage maintenant? Au moment où il en a le plus besoin? En compagnie de celle qu’il considère comme une vieille harpie, il s’engage dans des batailles mémorables. Encore faut-il qu’il soit à la hauteur. Quel sera le rôle de Degan en tant que Parleur? Arrivera-t-il à faire face à cette guerre dont on parle en haut lieu?

C’est avec beaucoup de curiosité que j’ai entrepris la lecture de ce roman. J’en suis devenue addicte. C’est avec plaisir que j’ai tourné les pages, accompagnant ainsi nos héros dans leurs aventures. Je me suis attachée à certains personnages. J’en ai détesté d’autres. Mais, toujours avec un immense plaisir.

Note 17/20

9798609350138    Autoédition     380 p. 17,99€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s