Vacances macabres – Louise Morens – 2020

Quatrième de couverture

« Lucet, je crois que tu as le chic pour choisir tes lieux de vacances ! ». Le descriptif rendait pourtant le manoir accueillant, les paysages semblaient magnifiques… Disparitions, meurtres et découvertes macabres étaient malheureusement au programme des vacances de Lucet.

Chronique

Partir en vacances avec son enfant quand l’on est mère céibataire est un moment précieux. Surtout que la campagne est un lieu de repos, de découverte pour un enfant. Inès, à peine installée doit faire face à un meurtre bizarre: celui d’une vache. Non, vous n’avez pas la berlue. Je dis bien une vache, tuée dans des circonstances bizarres. pourquoi? Comment? Par qui? Inès démarre son enquête avec sérieux. Pourquoi un tel crime récurrent depuis des années?

C’est le début d’une longue et intrigante enquête. Que se passe t-il dans ce manoir et ses alentours? Pourquoi tous ces meurtres et toutes ces disparitions qui semblent inexpliquées? L’enquête est menée à un train d’enfer et la curiosité du lecteur reste sur le qui-vive durant toute la lecture faite d’un trait. Les évènements se suivent et ne se ressemblent pas. Le voile est levé sur une partie de la vie des personnages. Ce sont les prémisces des « Mémoires d’un veillleur« .

Intrigant, addictif, top. Tels sont les mots qui résument ce petit roman. Un concentré d’énigmes qui préludent les aventures de Merlin et Inès. Que du boneur pour ce thriller, ce policier qui est superbement écrit.

Note 18/20

9791035911492    Ed. Bookelis    117 p.    8€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s